Moustapha Niasse s’engage à redresser l’éthique et la politique du pays


Moustapha Niasse s’engage à redresser l’éthique et la politique du pays
Moustapha Niasse s’est engagé mercredi "à respecter le serment d’engagement éthique et politique", a assuré Robert Sagna, qui lisait le serment du candidat investi à la présidentielle de 2012 par la coalition Benno Siggil Senegaal (BSS, opposition).

‘’Moi, Moustapha Niasse, candidat de l’unité et du rassemblement de la coalition Benno Siggil Senegaal pour la présidentielle de 2012, je m’engage si je suis élu à respecter l’accord sur le programme prioritaire de refondation institutionnelle et de redressement économique et social dont la durée est fixée à trois ans dans le cadre de mon mandant de cinq ans’’, a dit M. Sagna, membre de ladite coalition.

L’investiture de M. Niasse s’est déroulée à la Place de l’Obélisque, en présence de nombreux opposants dont Abdoulaye Bathily, secrétaire général de la Ligue démocratique (LD), Amath Dansokho, ancien secrétaire général du Parti de l’indépendance et du travail et figure importante de cette coalition de l’opposition.

Le serment d’engagement éthique et politique de BSS repose sur plusieurs points, dont celui consistant d’‘’organiser une nouvelle élection présidentielle au bout de cinq ans de mandature conformément à la nouvelle Constitution’’.

Selon Robert Sagna, leur candidat s’est également engagé aussi ‘’à renoncer à être candidat à une élection présidentielle au terme de (son) mandat et à observer une stricte neutralité dans le choix du candidat (à sa) succession’’.

M. Sagna a par ailleurs lu, le Pacte d’engagement éthique et politique du même candidat et qui se regroupe en 14 points.

Il s’agira notamment ‘’de mettre en place l’équipe de gouvernement constitué par la coalition (BSS) et inspirée des principes et valeurs de la Charte de gouvernance démocratique des Assises nationales, dans sa composition, son agencement et son fonctionnement’’.

En cas de victoire, M. Niasse, 72 ans, devra aussi ‘’mettre en œuvre les mesures d’urgences pour assainir la gestion des ressources publiques (humaines, financières, forestières…)’’.

Secrétaire général de l’Alliance des forces du progrès (AFP, social-démocrate), Moustapha Niasse, s’était classé troisième à l’issue de l’élection présidentielle de 2000, qui a marqué l’alternance politique au Sénégal avec la victoire de l’actuel président de la République, Abdoulaye Wade.

M. Niasse a aussi pris part au scrutin de 2007, également remporté par le secrétaire général national du Parti démocratique sénégalais (PDS, au pouvoir). Là, il avait reculé par rapport à son score de la présidentielle précédente.

Moustapha Niasse est un ancien Premier ministre du Sénégal, à l’instar de deux autres candidats à la prochaine présidentielle, Idrissa Seck et Macky Sall. Le secrétaire général du Parti socialiste, Ousmane Tanor Dieng est parmi les candidats.
Jeudi 5 Janvier 2012
APS




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016