Moustapha Niasse promet une huilerie à Louga


Moustapha Niasse promet une huilerie à Louga

Le candidat de la coalition Bennoo Siggil Senegaal, Moustapha Niasse, a promis mardi, en cas de victoire à l’élection présidentielle du 26 février, de "réimplanter" une huilerie à Louga afin de créer davantage d’emplois pour les jeunes de la région.

’’Nous allons développer l’agriculture en réimplantant une huilerie permettant en même temps de créer des emplois pour les jeunes et d’ouvrir la voie à l’ouverture d’autres industries dans l’artisanat’’, a-t-il déclaré en langue nationale wolof sous les acclamations nourries de ses partisans rassemblés à la place Yacine Boubou de Louga.

Selon lui, la région disposait d’une huilerie qui a depuis longtemps fermé ses portes.

Tout de blanc vêtu, le candidat de Bennoo Siggil Senegaal, debout sur son véhicule au milieu d’une foule brandissant des pancartes et des images à son effigie, a promis ainsi de redonner à la ville de Louga son lustre d’antan.

‘’Louga n’est pas une ville secondaire. Elle était surtout connue grâce à l’agriculture, l’artisanat, l’émigration, l’éducation et une forte culture religieuse. Nous allons lui redonner son importance’’, a-t-il assuré.

Moustpha Niasse a en outre réaffirmé son intention d’abroger la loi interdisant l’importation au Sénégal de voitures de plus de cinq ans.

‘’Si vous élisez le candidat de Bennoo Siggil Senegaal, a-t-il dit, les véhicules de plus de 12 ans répondant aux normes techniques seront autorisés à entrer dans le pays.’’

Il a par ailleurs fait part de sa volonté, en cas de victoire à l’issue de la présidentielle, de réduire les coûts du carburant ‘’pour alléger la souffrance des chauffeurs et des transporteurs’’.

‘’Un gouvernement responsable ne doit pas se permettre de prélever 65 pour cent de taxe sur le prix d’un litre de carburant et nous allons remédier à cette situation’’, a-t-il souligné.

Le candidat Niasse, qui brigue la magistrature suprême pour la troisième fois, a en outre promis d’aider les agriculteurs, les pasteurs et les maraîchers de la région à s’épanouir à travers l’octroi d’aliments de bétails, et l’augmentation de la production laitière.

‘’Tout cela est possible. Il suffit de vous préparer à l’élection présidentielle en gardant vos cartes d’identité et d’électeur et d’aller voter massivement pour le candidat de la coalition Bennoo Siggil Senegaal’’, a-t-il indiqué.

Arrivé aux environs de 19 heures à Louga, le candidat de Bennoo Siggil Senegaal, à la tête d’un convoi, a sillonné les rues de la ville en compagnie de membres de sa coalition, dont Abdoulaye Bathily, Amath Dansokho et Madior Diouf.

Moustapha Niasse est le troisième candidat à l’élection présidentielle du 26 février à passer à Louga. Il a au terme d’une brève allocution pris la direction de Saint-Louis, où il est attendu le même jour. Il sillonnera ensuite plusieurs villes du Nord, dont Richard Toll, Dagana et Podor.
APS

Mardi 14 Février 2012




1.Posté par Cayorman le 14/02/2012 21:52
" La soif de dominer est celle qui s' eteint la derniere dans le coeur des hommes" Wade n'est plus lui meme car victime de la degenerescence physique et mentale. Il va falloir revoir notre constitution et la reconstruire sur la base de nos realites africaines en particulier senegalaises. C'est dommage ce qui se passe dans notre pays mais il faudra tirer les choses au clair et jeter les bases d'une politique de developement a long terme. Il faut qu'on soit serieux si vraiment on veut sortir notre pays de cette amosphere de politique politicienne. Il faut remettre la politique a sa place et la rendre moins attractive. Un pays ou les politiciens sont mieux lotis que les businessmen: ca laisse a desirer. Un pays ne se developpe qu'avec ces competences, nous devons encourager nos entrepreneurs( le seteur prive) et limiter l' action gouvernementale. C'est pas au gouvernement de creer des emplois, c'est plutot nous les senegalais entrepreneurs. Le role du gouvernement c'est d' eduquer et legiferer. Il faut pas se precipiter d'elire un nouveau president sans vraiment faire l'etat des lieux. Il faut qu'on sache ou l'on va pour creer une dynamique de developement. Rien n'est impossible dans ce monde quand on y croit.
Merci



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016