Moustapha Diakhaté, le président du groupe parlementaire BBY, dénonce l'attribution de la gestion de l'autoroute à péage à la Senac


Invité de l'émission Objection sur la radio Sud FM, le président du groupe parlementaire de Benno Bokk Yaakar n'a pas été tendre avec la Senac.
Selon Moustapha Diakhaté : "La Senac gagne des milliards sur le dos des sénégalais pour une autoroute à péage qui est aujourd'hui la source de plusieurs problèmes. Le défaut d'éclairage est scandaleux". Pour cela, il croit dur comme fer que « l’attribution de l’autoroute à péage à la Senac, une société française, est un scandale ». Et Moustapha Diakhaté de décrier le mutisme de l'Assemblée nationale surla question, rappelant avoir été l'initiateur de plusieurs demandes d'enquête parlementaire restées sans suite.
Moustapha Diakhaté récuse la signature en catimini du contrat avec la Senac, opérée par l'ancien président Abdoulaye Wade... 

 
Dimanche 18 Octobre 2015
Dakaractu




1.Posté par Bass Talibé le 18/10/2015 22:12
Comment ce monsieur peut il avec de telles inepties présider le groupe parlementaire d'une coalition devant accompagner un gouvernement résolument tourné vers l'émergence ? Être nul peut être le fait de la fatalité mais être irresponsable relève de la bêtise humaine ! Or je ne crois pas que ce puisse être votre cas car vous devez être bien informé pour ne pas débiter de telles inepties ! A moins que vous ne soyez en mission de mercenariat pour le compte des lobbies qui cherchent à bousculer Eiffage pour prendre la place ! Pitoyable !!!

2.Posté par Atypico le 19/10/2015 10:37
cette dénonciation est tellement facile qu'il ne faut surtout pas s'en priver ! bien joué le tour de passe passe du politicien démagogue !

3.Posté par Le citoyen le 19/10/2015 11:00
Enfin une intervention d'un député digne d'interet qui doit etre soutenue et encouragée.L'autoroute à péage est un scandale et même un danger permanent pour les usagers:absence d'éclairage,bouchons interminables à la sortie vers pikine,guediawaye et thiaroye au grand dam des ,véhicules qui doivent continuer sur diamniadio,non respect de la limitation de vitesse,des camions roulant la nuit sans aucune signalisation,sans compter la cherté du ticket et le morcellement du trajet(Si on râte une sortie,on est obligé de payer deux fois pour faire demi-tour.et personne ne lève le plus ,petit doigt au niveau de l'état pour défendre les intérets des usagers.La voix de moustapha diakhaté sera t elle entendue,y aura t il un suivi,rien n'est moins sûr car il semblerait que l'état est complice dans cet état de fait.



Dans la même rubrique :