Moustapha Diakhaté : "L’Assemblée nationale doit être confortée dans son rôle de contrôle de l'action publique"


Moustapha Diakhaté : "L’Assemblée nationale doit être confortée dans son rôle de contrôle de l'action publique"
 L’Assemblée nationale doit être repositionnée dans son rôle d’organe de contrôle de l’action publique, afin que les députés puissent être imprégnés de certaines "questions stratégiques" telles que les accords de défense que le Sénégal a signés avec des pays tiers, a plaidé Moustapha Diakhaté, le président du groupe parlementaire Benno Bokk Yaakaar (BBY, majorité).
"Il faut repositionner l’Assemblée nationale comme un organe de contrôle de l’action publique", a déclaré le parlementaire dans une interview parue dans l’édition de mardi du quotidien L’As, interrogé sur les accords de défense que le Sénégal a récemment signés avec les Etats-Unis.
Le Sénégal a signé avec les Etats-Unis d’Amérique, le 2 mai dernier, un nouvel accord de défense, qui devrait permettre aux deux parties de faire face aux "défis imprévus".
Le nouvel accord de défense va "abroger et remplacer" celui qui avait été conclu entre les Etats-Unis d’Amérique et le Sénégal, concernant "le statut du personnel militaire et du département d’Etat américains signé à Dakar en 2000 et 2001".
Il va faciliter la "présence permanente" des militaires américains au Sénégal, selon le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Mankeur Ndiaye.
"La représentation nationale n’a jamais été informée d’accords signés avec des pays partenaires", a dit Moustapha Diakhaté, laissant entendre que lorsque la France, également, "a décidé d’alléger son dispositif militaire" au Sénégal, l’Assemblée nationale n’avait pas été informée.
Il estime que "l’Assemblée doit être imprégnée de ces questions à travers ses commissions spécialisées". "J’aurais bien aimé que le ministre des Affaires étrangères et son collègue des Forces armées édifient l’Assemblée nationale sur des questions stratégiques", a suggéré M. Diakhaté.
"Comme j’aurais aimé voir le ministre du Commerce venir nous expliquer les tenants et les aboutissants de la signature des APE", les accords de partenariat économique prévus entre le groupe des pays Afrique-Caraïbes-Pacifique et l’Union européenne, a-t-il ajouté.
 
Mardi 24 Mai 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :