Moustapha Cissé Lô élu parlementaire de la Cedeao.


Moustapha Cissé Lô élu parlementaire de la Cedeao.
DAKARACTU.COM  Les députés de l'Assemblée nationale ont tranché. Hier, à l'occasion d'une session extraordinaire, ils ont désigné leurs six représentants au niveau de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao). Leur choix s'est porté sur Moustapha Cissé Lô, Ibrahima Sall, Souleymane Ndoye, Doudou Issa Niasse, Aïssata Sarr et Mamadou Lamine Thiam. Pour Cissé Lô, cette nomination a un goût de revanche, ces postes étant très convoités.
Samedi 22 Septembre 2012




1.Posté par ljfu le 22/09/2012 12:35
Excellent site pour poster gratuitement vos annonces sur www.maketbi.com

2.Posté par Jeanne le 22/09/2012 16:56
INONDATION AU SÉNÉGAL, LES AUTORITÉS N'ONT PAS APPRIS LA LEÇON DE CELLE DE 2009

3.Posté par lu pour vous le 22/09/2012 19:41
Macky SALL : Et si Idrissa SECK avait raison ?


Vous vous souvenez, sans doute, du récent et excitent feuilleton « Lui et Moi » qui a tenu pendant longtemps en haleine le peuple sénégalais. Ce douloureux épisode de notre histoire politique a déchiré des familles, brisé des carrières et fait sortir des traîtres de leur cachette.

Le fameux «  Allah n’aime pas les traitres et moi non plus » que Idrissa SECK avait délivré de sa cellule de reubeus à l’encontre de Macky Sall témoigne de la nature complexe de celui qui, aujourd’hui, est arrivé second à l’issu du premier tour des élections de la présidentielle du 26 Février 2012.

Que reprochait Idrissa SECK à Macky ?


Après avoir quitté AJ/PADS, Macky SALL a été reçu les bras ouverts par Idrissa SECK qui tour à tour lui a cédé sa place de responsable des cadres du PDS, l’a nommé Directeur de PETROSEN, l’a aussi nommé Ministre de l’industrie et des Mines et ensuite Ministre de l’Intérieur. C’est cet homme qui a été le bras armé de Wade durant la période de la tentative de liquidation du patron de Rewmi entre 2003 et 2007. C’est cet homme que Wade avait choisi pour succéder à Idy à la Primature. C’est cet homme qui remontait des fausses informations sensées venir des renseignements généraux pour accabler davantage l’ancien bras droit et sherpa du pape du Sopi. C’est cet homme qui avait déclassé le rapport de l’IGE pour ensuite livrer au public un rapport que Nafi Ngom Keita, Inspectrice Générale d’Etat (IGE) avait qualifié de faux.  C’est cet homme qui avait déclaré que jamais de son vivant un parti ne se nommerait REWMI puisque ce mot était un bien commun.

Voilà, entre autres choses, qui faisaient dire a Idrissa SECK qu’il n’aimait pas le «  traitre » Macky Sall tout comme l’Alpha et l’Oméga, maître des Cieux et de la Terre.

Le « traitre » a t il récidivé ?

Aujourd’hui, c’est cet homme qui noue toutes sortes d’alliance, s’engage à toute sorte de promesse et promet maints et merveilles à la population sénégalaise.

Et si Idrissa SECK avait raison. Et si cet homme était réellement un traître. Comment ses actuels alliés devraient ils entreprendre l’avenir ? Les trahira t il comme il a trahi le maire de Thiés ? Respectera t il ses engagements ?

L’avenir proche nous édifiera.

Haby Sirah Dia
habysirahdia@yahoo.f





Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016