Moussa Touré, leader de Citoyen pour l’éthique et la transparence/’’Jarigne sama rew’’ : “on ne peut pas prétendre atteindre l’émergence au moment où l’Etat ne peut même pas assurer une fourniture correcte d’électricité ou d’eau”


Le leader du Parti Citoyen pour l’éthique et la transparence/ (("Jarigne sam rew’’), Moussa Touré, se montre très critique aujourd’hui plus qu’hier envers le président de la République, Macky Sall et son régime. 

En effet, invité du 13e numéro de l'émission ‘’EN APARTE’’ sur Actusen.com, l’ancien Président de la Commission de l’Uemoa refuse de verser dans l’optimisme béat affiché par le régime actuel par rapport au Plan Sénégal émergent (PSE).

Et il déclare à qui veut l’entendre qu’on ne peut pas prétendre atteindre l’émergence au moment où l’Etat ne peut même pas assurer une fourniture correcte d’électricité ou d’eau aux populations.

Autre certitude de l’ancien candidat déclaré à la Présidentielle de 2012 : “Benno Bokk Yakaar” (la Mouvance présidentielle), dont il fut membre, n’a plus sa raison d’être, dès lors que l’objectif des membres de celle-ci a été atteint, depuis le 25 mars 2012. ‘’Mon Parti et les  65% des Sénégalais avaient souhaité le changement du personnel politique. Une fois ce changement effectué, cette Coalition doit cesser’’, déclare-t-il.   

 L’ancien ministre sous le défunt régime socialiste n’a pas manqué de se prononcer sur la controverse autour de l’avis rendu par le Groupe de travail des Nations-Unies qui juge arbitraire l’emprisonnement de Karim Wade.

A ce sujet, il n’a pas manqué de vider le restant de ses munitions sur les responsables du Ministère des Affaires étrangères et celui de la Justice qui, selon lui, n’ont pas fait usage du ‘’principe de précaution’’. Entretien sans langue de bois avec Daouda Gbaya.

Actusen.com
Lundi 8 Juin 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :