Mourinho: "Les poètes ne gagnent pas beaucoup de titres"

Encore une finale gagnée pour José Mourinho qui, mercredi soir à Stockholm, a guidé Manchester United vers son deuxième titre de la saison en remportant la Ligue Europa.


José Mourinho n’est pas surnommé le "Special One" par hasard. Car, définitivement, qu’on l’aime ou pas, il a bien quelque chose de spécial. Partout où il passe, l’entraîneur portugais gagne. Que ce soit en championnat ou en coupe. Les supporters de Manchester United, qui ont pu être sceptiques en voyant la saison très moyenne réalisée par leur club en Premier League, ont finalement pu s’en rendre compte mercredi soir à Stockholm, où "Mou" a guidé les Red Devils vers leur deuxième trophée de l’année
Après la League Cup, ses joueurs ont effectivement remporté la Ligue Europa contre l’Ajax Amsterdam (2-0), un sacre synonyme de retour en Ligue des champions à la rentrée prochaine. Si une grande partie du mérite revient à ses hommes, notamment aux buteurs Paul Pogba et Henrikh Mkhitaryan, difficile de nier l’évidence: avoir José Mourinho sur le banc est une garantie de succès. Les chiffres le prouvent. Sur les quatorze finales qu’il a disputées au cours de sa carrière, il en a remporté douze.
Cela représente, donc, 85,7% de victoires. Ses deux seuls échecs ? La Coupe du Portugal en 2004 avec le FC Porto et la Coupe du Roi en 2013 avec le Real Madrid. Impressionnant. "C'est la fin d'une saison très difficile. Mais une très, très bonne saison, a-t-il réagi dans les travées de la Friends Arena, avant de glisser un tacle à ses détracteurs qui, souvent, lui reprochent un style de jeu soporifique. Il y a beaucoup de poètes dans le football, mais les poètes ne gagnent pas beaucoup de titres."
Jeudi 25 Mai 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :