Mort du détenu Cheikh Maleyni Sané tué à Rebeuss : Les suspects renvoyés au 11 octobre prochain


L’affaire du détenu Cheikh Maleyni Sané, mort dans la nuit du samedi 14 au dimanche 15 décembre 2013 à la Maison d’arrêt de Rebeuss où il était en détention préventive, a été enrôlée hier, à l’audience correctionnelle du Tribunal de grande instance de Dakar. Toutefois, elle a été renvoyée au 11 octobre prochain à cause de l’absence de la partie de la civile. Il y a eu également la demande de renvoi de Me Iba Mar Diop motivée par cette absence, mais également par la grève des greffiers. Ce qui fait que Papa Diokhané, Boubacar Bangoura et Ngouda Cissé renvoyés pour coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner sont retournés en prison. Ils étaient initialement inculpés avec deux gardes pénitentiaires pour meurtre et actes de torture par le juge du 2ème cabinet d’instruction. Après instruction, le juge a finalement disqualifié les faits et décerné le non-lieu aux deux matons.
 
Incarcéré pour une affaire de détention de chanvre indien, Cheikh Maleyni Sané est mort, selon le certificat médical, ‘’par strangulation et étouffement mécanique dans un contexte de coups et blessures par objet contondant’’. Le médecin légiste a relevé également qu’il était atteint de multiples plaies contuses au niveau du dos, du cou et du cuir chevelu. Selon l’enquête, il a été tué par ses codétenus qui l’auraient ligoté et étouffé avant d’appeler les gardes pénitentiaires pour son évacuation à l’infirmerie de la prison où il décèdera peu de temps après. Ses camarades de chambre lui reprochaient de les empêcher de dormir par ses cris. Il faut relever que Pape Diokhané est en détention préventive depuis le 1er  décembre 2009. Le mécanicien a été inculpé pour association de malfaiteurs, vol en réunion commis la nuit avec violences et coups et blessures volontaires ayant entraîné une incapacité temporaire de travail de 21 jours. Il a été inculpé avec le nommé François Mendy pour avoir, dans la nuit du 21 au 22 novembre 2009, agressé le conducteur de scooter Boubacar Ndiaye.
EnQuête
Mercredi 28 Septembre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :