Mort d’une dizaine de candidats à l’immigration à Niangha : L’AJMS déplore et interpelle encore les autorités


L’Association des journalistes en migration et sécurité dit avoir appris avec désolation la mort d’une dizaine de jeunes candidats à l’émigration clandestine dans la commune de Niangha. Ces victimes étaient âgées entre 25 et 35 ans.. L’Association des Journalistes en Migration et Sécurité considère que ce drame de plus est la conséquence de l’absence d’une politique de jeunesse porteuse d’espoir pour faire rêver cette couche vulnérable de la société. Pour les journalistes, l’Etat a l’obligation d’offrir une alternative à ces milliers de jeunes défavorisés qui quittent le pays de manière clandestine.  A cet effet, elle interpelle le Ministre de la Jeunesse, de l’emploi et de la Construction citoyenne « qui a fini de montrer ses limites » selon elle.
« Et le maire Yoro Mballo a raison d’exprimer son amertume suite à la disparition des jeunes de sa localité. « Nous avons le cœur serré, parce que l’émigration clandestine a fait beaucoup de ravages dans les villages de notre commune… Des fermes avicoles et agricoles avaient été annoncées en grande pompe par l’Etat pour offrir des emplois aux jeunes de Niangha, mais jusque-là, rien n’a été fait… ».
Il est temps selon l’AJMS que les autorités fassent de cette problématique leur priorité.
« La jeunesse est une force incontournable pour construction d’un pays. Au moment où l’Union européenne cherche une solution pour endiguer le flux migratoire, au Sénégal, nos dirigeants sont plutôt préoccupés par leur agenda politique », conclut-elle.
Jeudi 6 Juillet 2017
Dakar actu




Dans la même rubrique :