Mort d’homme à Fanaye : Me Wade regrette et interpelle ses ministres


Mort d’homme à Fanaye : Me Wade regrette et interpelle ses ministres
Le président sénégalais Abdoulaye Wade a exprimé ses vifs regrets des évènements survenus mercredi à Fanaye (nord) et a demandé "une note circonstanciée", a appris l’APS, jeudi de source officielle à Dakar.

‘’Evoquant les évènements survenus récemment dans la communauté rurale de Fanaye, le président de la République a vivement regretté qu’il y ait eu mort d’homme’’, rapporte le communiqué du Conseil des ministres.

Le président Wade a demandé aux ministres en charge de l’Agriculture (Khadim Guèye), de l’Environnement (Djibo Kâ) et de la Décentralisation (Aliou Sow) de lui faire ‘’une note circonstanciée sur cette situation’’.

‘’Le chef de l’Etat a également noté que la politique de décentralisation, menée par le gouvernement a permis au Sénégal de faire des avancées notables dans le transfert des compétences aux collectivités locales.’’

Me Wade a toutefois invité ‘’les conseillers ruraux à se limiter à leurs prérogatives et à se conformer à la politique du Sénégal en matière de gestion foncière’’.

Il a également rappelé aux investisseurs que ‘’le Sénégal ne vend pas des terres du domaine national’’. ‘’Celles-ci peuvent cependant faire l’objet de bail suite à une délibération du conseil rural et approbation de la tutelle’’, signale le texte.

‘’Le président de la République a, par ailleurs, rappelé que la porte d’entrée de tout investisseur étranger reste l’APIX qui est seule habilitée à organiser et à encadrer les investissements au Sénégal.’’

( APS )
Jeudi 27 Octobre 2011




1.Posté par BARGNY FANAYE BIS le 28/10/2011 00:25
Ce qui s'est passé à Fanaye est regrettable à plus d'un titre et nous le déplorons jusqu'à la dernière energie. Cependant nous risquons d'avoir la meme chose à Bargny. Cela risque d'être plus pire qu'à Fanaye.
L'Etat veut construire une centrale à charbon à Bargny et le projet est en gestation depuis 2009. Le site qui doit abriter la centrale avait déjà fait l'objet d'un lotissement par les soins de la commune de Bargny pour recaser les population victimes de l'avancée de la mer. En coulisse l'Etat a pris un décret pour réaffecter ces terres au projet de la centrale à charbon. L'Etat n'a pas encore pris le soin de rembourser ceux qui ont construit sur le site et encore moins dédommager les déguerpis à qui la commune avait déjà attribué des parcelles de terrain.
Donc nous attirons l'attention entière du chef de l'Etat pour le projet de la centrale de charbon si l'Etat ou le promoteur ne procède pas aux remboursements des impenses et aux dédommagements des propriétaires de parcelle de terrain BARGNY sera pire que FANAYE. A bon entendeur
Il se peut que Karim ne connaisse pas les engagements des Bargnois mais Wade doit avoir une petite idée, kou wéddi ladiale ABDOU DIOUF

2.Posté par Avis le 28/10/2011 04:07
Regretter ? C'est tout ?

Le peuple sénégalais, lui, il condamne.
Décidément, l'état est surtout garant de l'insécurité des citoyens et de l'impunité des agresseurs.
La DIC ? Telle la Gestapo sous Hitler, elle terrorise les esprits bien pensant.
La Police ? A recruter des illettrés, elle expose les populations à l'insécurité et au rackett.
L'Armée ? La grande muette est aussi la grande inconnue de l'anarchie du système wade.

3.Posté par ball le 28/10/2011 09:19
Regret,
Mon président alors k ma population vous aviez averti sur les ondes de toutes les radios et les télévisions du sénégal ainsi k par courrier. Votre ministre aliou sow et votre pcr karass kane ont tué notre frère Amadou Bassirou TOUMBOU laissant dérrière lui cinq ortphelins, k justice soit rendu au nom des innocents de fanaye.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016