Monsieur le Président Macky SALL, non à des ministres au passé délictueux ! (Tafsir Ndické DIEYE)

Monsieur le Président, dans une lettre que nous vous avions adressée au lendemain de votre formidable victoire, nous vous disions ce qui suit : « Une chose est sûre ; il nous faut opérer une rupture globale avec la gestion clanique et familiale de l’Etat. Il nous faut changer la donne car la médiocrité, l’arbitraire et l’impunité comme système de gestion, ça suffit. Ce pays a besoin de ce que disait Serigne Moustapha SY ibn Serigne Cheikh Ahmet Tidjane : un redressement moral. Nous ajoutons qu’un tel redressement moral est impératif et doit précéder et accompagner tout redressement économique et social. C’est pourquoi, il faudra bien veiller, monsieur le Président, en plus de leur compétence, sur la moralité des futurs membres de votre équipe. Monsieur le Président, il faut que les événements qui découleront de vos premières mesures fassent naître le bonheur dans le cœur du peuple sénégalais. »


Monsieur le Président Macky SALL,  non à des ministres au passé délictueux ! (Tafsir Ndické DIEYE)

Monsieur le Président, dans une lettre que nous vous avions adressée au lendemain de votre formidable victoire, nous vous disions ce qui suit : « Une chose est sûre ; il nous faut opérer une rupture globale avec la gestion clanique et familiale de l’Etat. Il nous faut changer la donne car la médiocrité, l’arbitraire et l’impunité comme système de gestion, ça suffit. Ce pays a besoin de ce que disait Serigne Moustapha SY ibn Serigne Cheikh Ahmet Tidjane : un redressement moral. Nous ajoutons qu’un tel redressement moral est impératif et doit précéder et accompagner tout redressement économique et social. C’est pourquoi, il faudra bien veiller, monsieur le Président, en plus de leur compétence, sur la moralité des futurs membres de votre équipe. Monsieur le Président, il faut que les événements qui découleront de vos premières mesures fassent naître le bonheur dans le cœur du peuple sénégalais. »
D’après le Quotidien du mardi 10 avril 2012, il paraît que votre premier ministre aurait été inculpé dans des affaires d’escroquerie et d’abus de confiance portant sur plusieurs centaines de millions. D’après ce même journal, il aurait même un dossier pendant devant la Justice. Le même article du Quotidien dit que deux de vos ministres ne seraient pas de bonnes mœurs : l’un serait un ancien escroc – prisonnier, l’autre un ancien violeur de femme. Nous souhaiterions être fixés sur la véracité de telles accusations.
Nous sortons d’un régime qui nous avait habitués à l’impunité. Aujourd’hui, il est temps que vous soyez très regardant sur le choix de vos collaborateurs afin de nous épargner des gouvernements dans lesquels, des hommes et des femmes, au passé criminel, seraient promus à des responsabilités indignes de leur conduite délictueuse. Au début de l’alternance sous Wade, l’un de ses ministres avait été accusé d’avoir un passé pas clean, il s’agit de Mamadou Seck. Il avait démissionné de ses fonctions ministérielles pour mettre à l’aise son Président et son gouvernement et permettre à la justice de faire son travail. Après être blanchi par cette même justice, il était revenu dans l’exécutif. Un geste que nous avions tous salué en son temps. Nous pensons que ceux qui sont suspectés actuellement devraient avoir la même attitude pour vous mettre à l’aise.
En effet, des ministres au passé douteux ne doivent plus continuer à cheminer à vos côtés. Cela ne rassure pas le peuple ; surtout que vous aviez promis d’assainir les mœurs dans la manière de gouverner ce pays. Vous avez promis des audits en précisant, le 03 avril 2012, que vous n’allez protéger personne. Ces cheveux dans la soupe compliqueront au peuple sa digestion. Vous n’avez pas que des amis dans la population. Lorsqu’un ministre a un passé incommodant, il faut savoir s’en démettre même s’il est de votre propre parti.
Monsieur le Président, depuis des années, les partis politiques et la société civile réclament un ministre de l’intérieur neutre. Des voix, très autorisées, s’élèvent pour vous le rappeler. Tous ces bruits de bottes sur le plancher ne sont pas rassurants pour votre gouvernance débutante. Essayez de corriger cela! Nous avons assez de généraux vertueux en mesure d’occuper ce poste. Votre fidèle collaborateur, Mbaye Ndiaye, pourrait faire valoir ses compétences certaines dans un autre ministère d’envergure. Il faut travailler à éviter de répéter les erreurs de votre prédécesseur.
Monsieur le Président, l’une des erreurs de ce dernier fut d’opter pour une gestion solitaire de l’Etat ; ceci a fini dans des pratiques nébuleuses, hasardeuses et médiocres. Vous aviez une démarche participative très efficace pendant la campagne électorale. Cette démarche doit continuer en s’adaptant aux exigences de l’Etat. Et nous savons que vous avez, dans votre parti, dans les coalitions Macky 2012 et Benoo Bok Yakaar, et au sein de la population des esprits assez libres et féconds, sur qui vous pouvez compter pour des échanges fructueux.
Monsieur le Président, il urge que vos ministres parlent aux syndicats d’enseignants afin de sauver l’année scolaire. Certes, en ce moment, vos occupations et vos préoccupations sont énormes. Mais, l’année scolaire n’attend pas. Le temps file. Cela ne peut pas attendre. Cela ne doit plus attendre. Il faut faire quelque chose pendant qu’il est encore temps. Vos deux ministres de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur, bénéficient d’une très bonne image. Ils sont appréciés par les principaux concernés. Alors, qu’ils diligentent le processus idoines pour sauver l’année scolaire !
Tafsir Ndické DIEYE
Auteur de polars et de poésie dont :
Odeur de sang (polar), Silence ! On s’aime poésie
Editions Le Manuscrit, Paris mars 2008
Horreur au Palais, Coédition NEI/CEDA Abidjan Novembre 2010
E-mail :ndickédieye@yahoo.fr

Mardi 10 Avril 2012
Tafsir Ndické DIEYE Ecrivain




1.Posté par tala le 10/04/2012 18:59
Monsieur ndiaye,
Les gens chercheront toujours des noises. Ce que vous dites de ces ministres qui soit disant ont un passé douteux n'engagent que leurs auteurs. Allez chercher des preuves avant de chercher à nuire. Wakh dji doyna. Il est temps de se mettre au travail face à la fatigue des sénégalais. Allez voir ce que cachent ces donneurs de leçons.

2.Posté par KHALIL KARA le 10/04/2012 21:35
Ndicke diète voilà un grand Monsieur,qui avait toujours dénoncer les dérives du régime libéral en haute voix.
Il a contribue a sa manière c est quelqu'un qui mérite d'être encourager.


Abdourahmane sy

3.Posté par Perbuxaar le 10/04/2012 22:01
Ndicke way!!!!!!
Macky vient d'arriver a la tete du pays et tu veux qu'il mette des anciens Generaux ou je ne sais plus quoi aux postes cles. NON. Laissons le travailler avec des gens en qui il a confiance et avec le temps ,il va apporter les correctifs necessaires a la bonne poursuite de sa mission.
Que toutes le competences se tiennent pretes a servir leur pays.le moment venu,ils seront sollicites,ces messieurs car le pays a besoin de tous ses fils et filles.Pour l'instant laissons L'ELU faire ses choix.
NITT doko jital ,diko fakatal. Macky mome ,sekkhe goul sakh ..........

4.Posté par LE CITOYEN le 11/04/2012 09:58
Macky doit suspendre le salaire des enseignants. le salaire est la contre partie du travail or pendant plus de 5 mois, les enseignants ne travaillent pas. ils n'ont même pas tenu compte du contexte électoral qui fait qu'ils pouvaient différer leur mouvement

5.Posté par Dioufa68 le 11/04/2012 10:58
C'est comme ça qu'avait débuté Wade, il faisait des erreurs et les gens disaient:"laisser le vieux travailler. Quand un chef fait des erreurs comme tout être humain, il faut l'aider en attirant son attention qu'il est en train de commettre des bavures sinon, il se croira, à un moment donné, infaillible alors que seul Dieu est infaillible. moi je suis d'accord avec Dièye, pourquoi doit-il choisir un ministre de l'intérieur partisan alors qu'il refutait ça avec Wade? Pourquoi choisit-il des ministres pas nets alors qu'il a la possibilité d'en avoir d'autres compétents et de bonne moeurs? Où est l'enquête de moralité dans tout ça? Il faut aider Macky en lui disant certaine chose, par exemple qu'il privilégie la concertation avant certaine décision qui engage la nation. Qu'il s'occupe maintenant de la crise scolaire! Merci Dièye et bonne continuation!

6.Posté par NDIAYE le 11/04/2012 16:28
Merci Mr NDIAYE , Macky a des ministres qui ont des passes................POSER LA QUESTION au nouveau Ministre de L energie et des Mines Pourquoi il a quitte la direction du credit de la BHS , uN mec que je connais pour avoir travailler avec lui , SI Dakar actu veu des info , sur ces comptes en europe , il prenait le Budjet annuel du credit de la banque pour financer ces freres , des societe immo au nom de ces freres

7.Posté par mansor diop le 12/04/2012 10:56
des noms svp



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016