Monseigneur Benjamin N'diaye sur le dialogue politique : « Cessons de nous croire dans un marché de dupes! »


Monseigneur Benjamin N'diaye sur le dialogue politique : « Cessons de nous croire dans un marché de dupes! »

Les évêques du Sénégal ont tiré un bilan satisfaisant du bon déroulement de la 128ème édition du Pèlerinage marial de Popenguine, lors de leur conférence épiscopale.
Face à la presse, Monseigneur Benjamin Ndiaye, archevêque de Dakar, après avoir magnifié le soutien du chef de l’état, de son gouvernement et de l’ensemble des bonnes volontés pour une bonne réussite du pèlerinage marial, s’est prononcé sur le dialogue politique, la crise scolaire, la crise transfrontalière entre le Sénégal et la Gambie entre autres. Sur le dialogue le religieux a été coriace contre les acteurs politiques leur demandant de se concentrer sur les points qui aideront au développement de notre pays.Il est d’avis que pour qu’il y ait un dialogue franc, il faudra que les politiciens mettent en avant les intérêts des populations. A défaut soutient-il, ce sera un jeu de ruse entre le pouvoir et l’opposition.


Transgambienne
 
L’archevêque de Dakar n’est pas resté insensible au blocus de la transgambienne. Pour le chef de l’Eglise catholique du Sénégal, on doit faire la distinction des compétences afin de définir la solution technique de la solution du problème. Mgr Benjamin Ndiaye a demandé au président MS et à son homologue Gambien de « ne pas sacrifier leurs peuples ». Car selon le successeur du Cardinal Théodore Adrien Sarr, ce sont les populations qui souffrent de cette crise qui dure depuis plus de trois mois. « C’est le principe de l’intérêt des populations qui devrait prévaloir et je crois qu’on aura la clé de solution », a-t-il dit affichant son optimisme quant à une solution de sortie de crise.

 
Samedi 21 Mai 2016
Dakar actu




Dans la même rubrique :