Mon point de vue sur la situation déplorable à la Cojer. Par Maissa Mahecor Diouf Membre de la Cojer et conseiller municipal à Fatick


La situation déplorable survenue au siège de l’Alliance pour la République n’est ni conforme à la personnalité du leader, le Président de la République Macky SALL, ni conforme à notre engagement politique. Hier comme aujourd’hui, le Président de la République a besoin de sa jeunesse unie autour des valeurs républicaines pour une satisfaction exclusive des préoccupations majeures du Sénégal. Rien ne peut et ne doit motiver ces agissements. En effet, au niveau de l’APR, personne ne peut légitimement remettre en question qui que ce soit au regard de l’histoire car nous sommes un parti en construction où les responsabilités ne sont pas électives mais nominatives. Elles résultent exclusivemement de la volonté du Président de l’Alliance pour la République, conformément à ses orientations stratégiques. Thérèse FAYE est installée à la COJER au même titre que Madame Marème BADIANE pour les femmes, Youssou TOURÉ pour les enseignants et j’en passe. Camarades jeunes! Cessons les querelles et les combtas qui décalent avec les enjeux de l’heure. Nous avons l’obligation d’être ensemble face aux enjeux et chantiers sociétaux de la nation qui intéressent les Sénégalais. Chers Camarades, l’adversaire n’est pas dedans mais bien dehors. L’analyse profonde et froide de pratiques malsaines planifiées depuis plusieurs mois me poussent à croire que malheureusement des responsables travaillent à destabiliser le parti, à phagociter son âme qu’est la jeunesse. Le paradoxe est que tous les acteurs connus et qui sont liés à cette situation regrettable occupent des positions de pouvoir uniquement par la volonté du Président de la République; malheureusement ils semblent l’oublier. Ils doivent se ressaisir et être animés d'un bon esprit car quiconque s’attaque à la COJER remet en question l’autorité du Président de la République et s’attaque de fait au parti. Aujourd’hui, la COJER demeure le socle de tout ce qui se fait de bien et de dynamique dans le parti et ses notes de satisfaction et d’appui permanent du Président de la République en est une parfaite illustration. Qu’il n’en déplaise ses pourfendeurs, la COJER restera toujours dans le sillage de la mobilisation, de la massification autour des idéaux du parti, de la vulgarisation du PSE et des réalisations du Président de la République pour une majorité au Parlement en 2017 et un second mandat au 1er tour en 2019. Tout compte fait, le Président du parti et la direction suprême sont invités à prendre leurs responsabilités et à mettre fin à ces dérives nocives et mortels qui fragilise l’engagement militant et à la longue le pouvoir de Benno Bokk Yakaar dont l’APR en est le noyau dur.
Jeudi 10 Novembre 2016
Dakaractu




1.Posté par saloum le 11/11/2016 02:54
bravo maissa!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :