Momar Samb, leader du RTAS : ‘’ Il est inadmissible qu’on puisse abandonner le combat devant ceux qui ont pillé les deniers publics ’’


Momar Samb, leader du RTAS : ‘’ Il est inadmissible qu’on puisse abandonner le combat devant ceux qui ont pillé les deniers publics ’’
Le Pr. Momar Samb appartient, certes, de la Mouvance présidentielle, mais reste à cheval sur les principes de bonne gouvernance. Invité de l’émission ‘’EN APARTE’’ sur Actusen.com, le leader du Rassemblement des travailleurs africains Sénégal (RTA/S) se prononce sur la levée de la mesure d’interdiction de sortie du territoire, qui frappait certains  dignitaires de l’ancien régime,  en l’occurrence Samuel Sarr, Madické Niang, Samuel Sarr. Et c’est pour réclamer la poursuite de la traque des biens mal acquis.

‘’Le combat que nous menions hier contre la dilapidation des deniers publics, la prévarication, les détournements, c’est le même combat qui doit continuer. Que ça soit sous Macky Sall ou sous un autre !’’, dit ce membre du Conseil économique social et environnemental (CESE). Cette position est valable pour ceux qui font l’apologie de la transhumance. Opposé à ce genre de pratiques, Momar Samb pense que cela ‘’constitue un travers par rapport à l’étique politique’’.

Par ailleurs, le leader du RTA/S salue la participation du Sénégal à la Coalition islamique conduite par l’Arabie saoudite contre les rebelles au Yemen. Pour lui, aucun pays ne peut garantir sa sécurité, face à la menace terroriste ; à ce titre, notre pays ne peut rester insensible à l’appel du Royaume  d’Arabie Saoudite.

S’agissant du référendum, Momar Samb pense qu’il n’y a pas de quoi fouetter un chat. Il invite l’opposition à s’armer de patience. La candidature unique  de la Coalition “Benno Bok Yakaar”  a été aussi abordée. Convoquant la jurisprudence  de “Benno Siggil Senegal”, Macky Sall, Momar Samb annonce que  la Coalition va examiner la question, le moment venu.

‘’Est-ce qu’il faut une candidature unique ? Qui la portera ? Est-ce qu’il faut une candidature plurielle ? Si on n’est pas d’accord, qu’on puisse avoir un gentlemen agrément’’, propose-t-il. Sans langue de bois, le leader du RTA/S se prête au jeu questions -réponses de Daouda Gbaya.

Actusen.com
Vendredi 18 Décembre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :