Moïse Sarr sur le mandat présidentiel : la DSE/France salue la « constance » de Macky Sall


La DSE de France a écouté avec beaucoup de responsabilité, beaucoup d’intelligence et beaucoup d’intérêt, le président de la République. Ce qu’il faut retenir de son propos, c’est que nous avons une homme constant, qui a une haute opinion de ce que veut dire la République. Rappelez-vous qu’en 2012, même si sa conviction personnelle était que le président Abdoulaye Wade ne devait pas se présenter pour un troisième mandat, quand le Conseil constitutionnel a validé sa candidature, Macky Sall qui est un républicain,  est descendu sur le terrain pour battre campagne. Il n’est pas resté à la Place de l’obélisque pour contester la décision du Conseil constitutionnel.

Que répondriez-vous à ceux qui disent qu’il s’est dédit ?  

Il ne s’est jamais dédit. Le président Macky Sall a saisi le Conseil constitutionnel en lui disant : « Je veux que vous m’appliquiez la réduction de mon mandat de 7 à 5 ans ». Il a aussi saisi l’Assemblée nationale. Toutes ces deux institutions ont donné leur avis sur cette promesse électorale du président de la République. Mais il s’est heurté au mur infranchissable de ce que nous avons en commun, c’est-à-dire la République. Ne pas la respecter, ce serait grave.

Enfin soumettre à référendum, le 20 mars, qui est un délai raisonnable, une nouvelle révision constitutionnelle consolidant la démocratie sénégalaise donne une belle image de notre République et du président Macky Sall.
Vendredi 19 Février 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :