DAKARACTU.COM

Moi Président…

« L’ambition dont on a pas le talent est un crime » François René de Chateaubriand


Moi Président…
Anaphore rendue célèbre par François Hollande et qui, au-delà de la beauté de sa formulation, traduit une ambition, celle entretenue des années durant par un candidat qui a déjà réfléchi à chaque parcelle du pouvoir, au contenu à donner à son mandat, à la dimension de sa tâche, à la noble mission dont il aspire et à son devoir permanent le cas échéant,  de parfaire la grandeur de son pays.
Par cette formule, il nous rappelait ce qu’est Etre Président, cette exaltante charge,  l’aboutissement d’un rêve entretenu des années durant et qui permet à l’élu d’occuper pleinement  la fonction avec une vision articulée autour d’ambitions, déclinée en programmes cohérents  devant être animés par des hommes aux compétences avérées.
Etre Président,  c’est  « vendre » une vision, faire adhérer  son peuple à un idéal  qui réconcilie les forces demeurées antagonistes, le patron et le salarié, le policier et le civil et plus est, ici et maintenant, le formel et l’informel, l’instruit et l’illettré pour que rejaillisse dans les esprits cette conscience historique, un des moteurs du développement.
Etre Président, c’est être  à  l’écoute des différentes composantes de son peuple à tout moment,  se conformer à l’esprit des engagements qui ont suscité son espoir, lequel entretenu aussi par ce souci de justice et d’équité qui égalise les chances de tous et astreint  à chacun les mêmes devoirs et obligations.
Etre Président, c’est aussi et surtout s’astreindre à ce devoir de répondre aux objectifs par des réalisations concrètes avec  ce souci permanent  d’offrir à son peuple ce qu’il y a de mieux, rendre effectif ce qui est réalisable après avoir identifié et transformé le possible en réalisable.  Et, dans cette mission, rechercher les meilleures ressources  pour concrétiser les ambitions ;  c’est dire, s’entourer toujours des meilleurs et non faire  « Qu’aucune tête ne dépasse »  éliminant ainsi ceux dont le talent pourrait faire ombrage.  A ce titre, il est à rappeler Edouard Balladur dans son excellent ouvrage Machiavel en démocratie – Mécanique du pouvoir : « une ambition satisfaite ne suffit pas à rendre le pouvoir légitime. Le peuple exige que le Politique justifie son action par le but qu’il se fixe, certes, puis par le succès. »
Etre Président,  c’est donner un sens à l’avenir,  construire  autour des vertus et contraintes,  l’avenir économique, social et environnemental de demain, porter les rêves insufflés au peuple, indiquer  le sens à donner à  l’avenir, le legs  aux générations futures.
Moi Président, c’est aujourd’hui plus qu’hier que cette anaphore doit être articulée. Ici, elle nous révélera la vision du Président, vision que nous avons du mal à décrypter après un an de gouvernance. Ici, elle nous dévoilera les ambitions de l’homme que nous avons élu sans jamais lui avoir demandé préalablement « s’il pensait à la fonction tous les matins en se rasant ». Si pour certains cette question est caricaturale, nous leur rappelons que sous son aspect anodin, elle renferme la part de rêve, de désir qui pousse le candidat vers la conquête du pouvoir. S’il est conquis par hasard ou par « l’abandon » des concurrents, il faudra alors trouver des formules imaginatives ou parfaire de grandes réalisations pour faire rêver le peuple, cette magie qui suscite son enthousiasme, son adhésion, qui, ne l’oublions pas, est de l’ordre du sentiment.
Etre Président, c’est avoir un projet d’avenir, c’est-à-dire ne jamais se soucier seulement du présent parce qu’il ne satisfait personne, mais éclairer sur ses intentions futures.  Ceci dit, il est à rappeler que le présent se comptabilise et sera invité à l’échéance parce que le peuple juge plus les actes que les intentions, les réalités que les promesses…
Aussi, rappelons-nous qu’un leadership ne confère pas à un homme politique les aptitudes de la fonction présidentielle qui s’imprègne beaucoup plus de valeurs morales que toute autre considération.
 
Ameth GUISSE

 
 
 
 
 
 
Dakaractu2




Vendredi 5 Avril 2013
Notez


Dans la même rubrique :