Mohamed Tamsir Dramé, responsable politique et fils d’Aïda Ndiongue : « Ma mère est innocente, je le sais (…) les droits de l’homme ont été bafoués dans le procès de Karim Wade! »

Mohamed Tamsir Dramé, jeune responsable politique et fils d’Aïda Ndiongue a joint Dakaractu pour s’exprimer sur la situation que vit sa mère actuellement et sa famille, mais aussi sur l’actualité au Sénégal.
Entretien...


Mohamed Tamsir Dramé, responsable politique et fils d’Aïda Ndiongue : « Ma mère est innocente, je le sais (…) les droits de l’homme ont été bafoués dans le procès de Karim Wade! »





DAKARACTU : Le procès de votre mère Aïda Ndiongue vient d'être à nouveau renvoyé au 26 mars prochain. Quel est le sentiment qui vous anime?

Mohamed Tamsir Dram
é : En tant que Juriste ayant pleinement confiance en la Justice sénégalaise, je pense que les magistrats ont pris conscience du dossier et le jugeront en toute impartialité. Je suis sûr qu'ils prendront la bonne décision. La justice sénégalaise, malgré les doutes émis de part et d'autre, est indépendante et je lui fais entièrement confiance.  Alors du moment que ma mère, elle est innocente ou toujours présumée innocente aux yeux de la loi,  on ne peut que faire confiance en la Justice et attendre le verdict pour se prononcer. 

DAKARACTU : 47 milliards ont été découverts dans les comptes de votre mère qui ne sont pas encore justifiés. Avec cela, croyez-vous toujours à l'innocence de votre mère?

Mohamed Tamsir Dramé
: Moi je connais plus le parcours politique de ma mère que ses affaires. De ce fait, je ne saurais me prononcer sur un quelconque fait que la justice lui reproche. Tout ce que je sais, c’est que ma mère est chef d’entreprise et responsable politique. Elle a beaucoup travaillé. Elle a travaillé toute sa vie et elle aide aussi beaucoup de gens. 
Par rapport aux 47 milliards dont vous parlez, je vous dis que c’est juste des suppositions. Elle est toujours présumée innocente et cet argent a toujours été justifié. Je connais ma mère et je sais qu’elle a travaillé toute sa vie pour avoir ce qu’elle a aujourd’hui. Ma mère est innocente. Ça je le dis et je l’assume.

DAKARACTU : Si votre mère est innocente comme vous le dites, pourquoi elle est toujours en prison d’après vous ?

M.T.D Si elle est toujours en prison c’est parce que la Justice suit son cours. Je ne peux pas dire qu’il y a une personne qui ingère sur la Justice, mais si elle est toujours en prison, c’est la décision de la justice, mais aussi de la volonté divine. Pour le moment, on attend la suite des évènements pour pouvoir  se prononcer.

DAKARACTU : Que pensez-vous du procès de Karim Wade dont le délibéré est prévu le 23 mars prochain ?

M.T.D : En tant que citoyen, je me dis qu’aujourd’hui tout le monde est au même niveau. C’est à dire tout le monde attend le verdict qui tombera le lundi. On a fait un long processus judiciaire qui vient d’aboutir, tout le monde attend lundi pour être fixé. Par contre, ce que je peux dire, c’est que ce pays est divisé actuellement en deux parties. Il y a les pros et les anti-Karim. Alors on va directement vers une fracture sociale. Ce qui est sûr c’est que le pays sera divisé en deux si toute fois Karim Wade est condamné. Je ne dis pas que les Juges ne doivent pas le condamner, mais dans la situation où nous sommes, je ne pense pas qu’on devrait mettre le pays dans l’embarras. 

DAKARACTU : En tant que juriste, quelle analyse faites-vous de ce procès ?

M.T.D : L’analyse est qu’on sait qu’il y a eu beaucoup de remous. Un procureur qui a été démis de ses fonctions en plein procès, un prévenu brutalisé par les gardes pénitentiaires, un assesseur qui démissionne, un avocat viré de la salle d’audience etc. Dans tous les cas, les droits de l’homme ont été bafoués dans le procès de Karim Wade. Si les autorités compétentes n’arrivent pas à prendre les décisions, d’autres viendront pour prendre la relève. L’alternative est possible. Il faut que nos hommes politiques nous proposent de vrais programmes en lieu et place des débats pauvres. 
Tous les débats maintenant sont axés sur des points politico-judicaires et cela ne nous avance en rien. Au contraire ça ne fait que nous polluer l’atmosphère. 

DAKARACTU : Que pensez-vous de la position des libéraux de descendre dans la rue si toute fois Karim Wade est condamné ?

M.T.D : Dans leur plan d’action, je ne pense pas qu’ils voudront brûler le pays. Je crois au contraire qu’ils mèneront des actions politiques, ce qui est logique. On est en démocratie et je pense que les libéraux sont assez responsables pour axer leur combat sur des faits et actions politiques plutôt que sur la violence. Il n’iront pas dans cette forme d'extrémisme, j’en suis sur... 
Dimanche 22 Mars 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016