Mohamed Diagne ex Macky 2012 : « Je n’ai pas apprécié le contexte dans lequel Fada a été choisi »


Mohamed Diagne ex Macky 2012 : « Je n’ai pas apprécié le contexte dans lequel Fada a été choisi »
Ex membre de Macky 2012, Mohamed Diagne, leader de Synergie républicaine, membre de la mouvance présidentielle, a indiqué n’avoir pas apprécié le contexte dans lequel a été choisi Fada pour contrôler le groupe de l’opposition. « Modou Diagne Fada est un  ami, je n’ai pas apprécié le contexte dans lequel il a été choisi. Il a accompagné Me Wade jusqu’à ce qu’il quitte le pouvoir. Aujourd’hui, Wade est dans la nuit, car son fils est en prison. Par conséquent, il aurait  dû attendre que Wade  sorte de la nuit pour agir. « Lolou mo eup ngor ». (C’est moralement plus indiqué) »
Le Directeur de la communication et de la formation du Ministère de l’Education nationale pense par ailleurs que le pouvoir au parlement est en train de « victimiser l’opposition » tout en appelant à ne pas fragiliser l’opposition par des textes. « J’ai vu Benno Bokk Yakaar et l’opposition invoquer le règlement intérieur de l’Assemblée nationale. Je ne suis pas juriste, mais je ne suis pas pour que l’on fragilise l’opposition par des textes. Ce n’est pas bon ! Si nous devons fragiliser l’opposition, c’est par les réalisations du président de la République. Ils sont en train de « victimiser »l’opposition sans le savoir; et ce n’est pas bon. Ils doivent laisser l’opposition avoir son groupe parlementaire. Cela ne va rien changer», indiquera t-il.
Membre désormais de la coalition « les Républicains, Doomou rewmi » il a par ailleurs précisé que le Pr Macky Sall n’a rien a voir dans la mise en place de cette structure. « La scission, c’est une affaire qui concerne la coalition.  Il y a un conflit qui a abouti à la création de la nouvelle organisation « Les Républicains, doomou rewmi ». Je rappelle que dans l’actuel bureau de Macky 2012, il y a des gens qui, dans un  passé récent, étaient avec Arona Coumba Ndofène Diouf, d’autres avaient démissionné de la coalition,  d’autres avaient demandé publiquement sa dissolution. Les archives sont là. Ce sont ces gens, aujourd’hui, qui se réclament de Macky 2012 ».
« C’est une question d’orientation, ajoutera t-il. Nous ne pouvons pas nous comporter comme nous le faisions en 2012-2013 alors que l’on s’approche de la prochaine présidentielle. La plupart des partis membres de Macky 2012 ne sont pas partis aux élections locales. Ce n’est pas normal ! Il y a en  d’autres dont la seule activité est la conférence des leaders de Macky 2012. Ils ne convoquent jamais leur parti. Pas de meeting, ni de bureau politique. Rien.
Nous nous sommes dit que nous tirons vers le bas. Si nous voulons réélire Macky Sall au premier tour, il faut aller sur le terrain. Nous voulons une coalition de terrain et cela ne se décrète pas ».
 
Jeudi 29 Octobre 2015
Dakaractu




1.Posté par Saly 1 le 29/10/2015 21:12
Bien dit DFC



Dans la même rubrique :