Modou Diagne Fada, représentant du Groupe des non-inscrits : « Le respect des droits de Khalifa Sall devrait être une préoccupation de tous les Sénégalais »


Modou Diagne Fada, représentant du Groupe des non-inscrits : « Le respect des droits de Khalifa Sall devrait être une préoccupation de tous les Sénégalais »
« Le gouvernement avait nié l’existence de l’immunité parlementaire de Khalifa Sall. Quelques mois après, le procureur a envoyé une lettre au président de l’Assemblée nationale pour lever l’immunité parlementaire qui n’existait pas. Cela nous a posé problème. Quand l’Assemblée a été saisie, elle a, à son tour, saisi la Commission des lois qui a créé une Commission ad hoc. Or, c’est la plénière qui devait créer cette Commission. Mais elle a été créée au sein de la Commission des lois, ce qui pose problème.
Ensuite, cette Commission des lois devrait être convoquée 48 heures avant, ça n’a pas été le cas les membres de la Commission ont été convoqués 24 heures avant. Et nous pensons que le respect des droits de Khalifa Sall devrait être une préoccupation de tous les Sénégalais.
L’immunité parlementaire est une garantie pour le député pour pouvoir exercer librement le mandat que le peuple lui a confié. On remarque que depuis l’installation de cette législature, aucune loi n’a été votée par l’Assemblée nationale. La première activité de cette 13e législature, c’est une Commission Ad hoc pour lever l’immunité parlementaire d’un collègue. »
Vendredi 3 Novembre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :