Modou Diagne Fada persiste et signe : «J’étais au courant de ce complot, depuis plus d’un mois!»

Modou Diagne Fada n’est pas prêt d’abandonner son poste de président du groupe parlementaire des Libéraux et démocrates. Décidé à poursuivre le combat qui consiste à ne pas céder son fauteuil à Aïda Mbodj, il persiste et signe qu’il était au «courant de ce complot depuis plus d’un mois.»


Modou Diagne Fada persiste et signe : «J’étais au courant de ce complot, depuis plus d’un mois!»
«J’étais au courant de ce complot, depuis plus d’un mois. Les fanfaronnades, les déclarations guerrières, c’est de la politique politicienne», a d’emblée soutenu Modou Diagne Fada.
Décidé à ne pas céder son fauteuil de président du groupe parlementaire des Libéraux et démocrates, celui qui est par ailleurs président du Conseil départemental de Kébémer de dire : «C’est Dieu qui a tranché en ma faveur, parce qu’on a voulu m’humilier devant les Sénégalais.» Avant d’ajouter au cours de l’émission ‘’Opinion’’, sur Walf Tv, dont il était l’invité : «Je n’ai pas demandé à Benno Bokk Yakaar ou Benno Siggil Senegal de me défendre. Je
peux moi-même me défendre.»

Prenant position, il refuse d’entendre qu’il a été exclu des rangs du Parti démocratique sénégalais (Pds) au point de faire certains rappels : «Karim Wade est mon candidat et celui du Pds jusqu’à l’impossible car, si nous ne prévoyons pas de plan B, cela pourrait être un suicide collectif.»
Et comme pour démontrer qu’il est dans l’opposition, Modou Diagne Fada d’avancer : «Les méthodes de lutte des années 90 et 93 sont dépassées. Aujourd’hui, il faut savoir lutter. Cette forme de lutte faite de violence et de discours va-t-en guerre n’a pas empêché la condamnation de Karim Wade. Il faut une alternative crédible pour faire face au régime de Macky Sall et reprendre le Pouvoir car, les Sénégalais son mûrs et personne ne peut les détourner avec des discours.»
«Nous, membres de l’opposition, devons travailler pour le développement socio-économique de notre pays et de nos concitoyens», a-t-il dit non sans appeler les leaders à l’union sacrée autour de l’essentiel. «J’appelle toutes les forces de l’opposition à engager une autre forme de lutte pour reprendre le pouvoir de mains de Macky Sall», a notamment déclaré M. Diagne Fada.
Lundi 26 Octobre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :