Modernisation de l’administration fiscale : Une meilleure mobilisation des ressources fiscales notées


Notre pays abrite depuis hier l’assemblée générale du forum des administrations fiscales ouest africaines qui porte sur le thème « Promouvoir des services aux contribuables comme outil de mobilisation de recettes nationales ».
Cheikh Tidiane Ba, Directeur général des impôts et domaines sénégalais, sur le thème indiqué, a fait savoir qu’il est « digne d’intérêt aussi bien pour les administrations fiscales que pour les usagers appelés à mieux faire valoir leurs droits et obligations fiscales».
Pour Cheikh Tidiane Diop, Secrétaire général du ministère de l’économie et des finances, c’est un thème actuel et en droite ligne des objectifs assignés à l’administration sénégalaise.
« Nos administrations sont en train d’échanger sur les bonnes pratiques de gestion de ces contribuables. Ça veut dire qu’il faut à l’essence de leurs missions, placer le contribuable au cœur des préoccupations.  Lui accorder un bon accueil et apporter les solutions optimales à ses questions ».
L’administration fiscale, selon le SG du MEF, l'a initié depuis une décennie par une réforme de ces structures, de ces procédures et pratiques fiscales et c’est dans ce sens que des structures spécialement dédiées aux contribuables dans la perspective de répondre de façon optimale à ces préoccupations,  ont été initiées.
« Et cela nous vaut un raffermissement entre l’administration et les citoyens et cela a contribué au consentement à l’impôt qui s’est reflété dans la mobilisation des ressources fiscales », dira-t-il.
Le Dg des impôts et domaines sénégalais, qui assurait la présidence du FAFOA, a par ailleurs transmis le flambeau à la commissaire générale du Liberia, un pays qui assure présentement la présidence en exercice de la communauté économique des états de l’Afrique de l’Ouest.

Créé en septembre 2011, le FAFOA est une plate-forme servant à promouvoir et à faciliter la coopération mutuelle entre les administrations fiscales des pays de la CEDEAO, en vue d’améliorer l’efficacité de leurs législations et la mobilisation des recettes.
Composé des administrations fiscales des 15 pays membres de la CEDEAO, le FAFOA, à travers ces rencontres, s’offre un cadre formel d’échanges privilégiés entre ses membres pour le partage d’expérience et le renforcement de la coopération sud-sud.
Lors de cette rencontre, des cadres des autorités fiscales de la Côte d’Ivoire, du Nigeria et de la Gambie feront des présentations se rapportant aux opérations de services aux contribuables dans leur juridiction, tandis qu’AFRITAC Project II du FMI se chargera de partager les meilleures pratiques et expériences sur ce thème. L’objectif étant d’échanger sur les meilleures pratiques pour améliorer les services rendus aux contribuables dans les Etats membres du FAFOA et d’identifier les axes de formation pour le renforcement des capacités.

 
Mercredi 28 Septembre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :