Mme Diédhiou : " Nous avons besoin de 10 millions pour faire nos préparatifs mais jusqu'au moment où je vous parle nous les avons pas! " (VIDEO)


Présentation

Je m'appelle Yama Diémé Diédhiou, je suis professeur d'éducation physique et sportive , responsable et chorégraphe des majorettes.

Historique des majorettes de Kennedy 

Depuis 1975 d'après Doudou N'diaye Rose,  les majorettes de Kennedy ont été créées à l'image de son importation. Ayant assistant en France à leur fête d'indépendance 14 Juillet, Doudou N'diaye Rose, ayant vu des majorettes françaises, il apporté cette culture chez nous. 
Il a choisi le lycée John Kennedy en se disant que si le Proviseur me l'accorde, je prendrai quelques filles, les former pour en faire des majorettes. 
Il est venu rencontrer Mme Ba Marguerite Senghor qui était à l'époque le Proviseur du Lycée. Partant sur cette base, Doudou, qui assurait le tam-tam a fait appel à Germaine Acogny pour assurer les pas de danse. Ensemble, ils ont monté la troupe des majorettes de Kennedy. 

Signification d'être majorette de John Kennedy

Pour être majorette de Kennedy, il faut d'abord être une bonne élève, travailleuse et apte à l'éducation physique mais aussi ayant une autorisation parentale. 

Nombre de majorettes

Elles sont au nombre de 60. Quand je suis  arrivée, la troupe était au nombre de 40 élèves mais les prestations demandaient plus que ce nombre. Chacun à sa chorégraphie et sa manière de voir. J'avais besoin d'un effectif de 75 élèves pour mon programme. Alors de 1985 à 2014, j'avais un effectif était de 75. Mais cette année, on m'a commandé un nom de 60 élèves que je suis obligée de respecter même si ce n'est pas ce que je voulais faire réellement. Avec mon co-chorégraphe Mor qui est là, nous sommes en train de faire de notre mieux pour fournir un bon travail selon la demande que nous avons reçue. Nous sommes prêts à casser la baraque le jour j. 

Organisation de la chorégraphie 

Au lycée Kennedy, nos chorégraphies sont toujours basées sur le thème de la célébration du 4 Avril. Comme cette année en 2016, le thème est "force de défense et de sécurité face aux défis sécuritaires", notre chorégraphie sera organisée autour de ce thème avec des gestuelles qui tendent vers la sécurité. On fera des mouvements pour montrer qu'on est sénégalais, on est ouvert à tout le monde mais aussi on sécurise notre pays avec tous ses composants. On montrera que le Sénégal accepte le brassage avec les autres pays et la communion qu'il peut exister entre nous pour œuvrer ensemble dans le bon sens. Nous montrerons aussi que nous allons sécuriser notre pays. Alors il y aura un brassage et les filles, en un moment donné, vont s'entrelacer pour montrer la sécurité. On va aussi montrer la paix qui existe entre nous sénégalais.

Le coût des majorettes 

Le coût est évalué à 10 millions de nos francs. Nos besoins seront couverts à hauteur de 10 millions en matière de financement. Pour avoir ce financement, nous adressons des correspondances aux bonnes volontés qui réagissent petit à petit. L'armée sénégalaise aussi nous facilite la tâche pour qu'on obtienne quelque chose à la présidence. Il y a aussi quelques ministères qui nous aident. Il y a aussi une structure qui nous aide avec les mèches des filles. 

Hommage à Doudou N'diaye Rose

Quand on parle de majorettes de Kennedy, il faut obligatoirement penser à Doudou N'diaye Rose, qui est initiateur de tout cela. Doudou est parti en laissant orphelines les majorettes de Kennedy. Moi qui vous parle, Doudou me manque parce qu'on travaillait cote à cote et en complicité. Doudou comprenait tous mes déplacements et les suivait au rythme du tam-tam. Il nous aidait aussi à trouver des fonds pour atteindre nos objectifs. 



 
Vendredi 1 Avril 2016
Dakaractu




1.Posté par Kendofoul le 03/04/2016 20:51
QUAND ON DONNE 50 MILLIONS À BALKA GAYE, ON DOIT POUVOIR DONNER 10 MILLIONS AUX MAJORETTES
N'EST ÇE PAS?



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016