Mme Aida Mbodj, « dura lex Sed lex » ! (Par Cheikh Mbacké Ndiaye, COJER)


Mme Aida Mbodj, « dura lex Sed lex » ! (Par Cheikh Mbacké Ndiaye, COJER)

Aux questions politiques, des réponses politiques ! Voilà en mon statut de membre de la Convergence des Jeunesses Républicaines (COJER), les raisons qui légitiment ma prise de position sur les questions politiques de l’heure. Par rapport à l’affaire Aida Mbodj, j’ai l’impression que mes amis de l’opposition n’ont plus la tête sur les épaules et ma conviction est qu’il n’y a pas péril en la demeure. Je ne trouve pas la nécessité de pester à hue et à dia sur une mesure disciplinaire légale.
A ce titre, la décision prise par le Ministre en charge de la gouvernance locale ne peut être une cabale intitui personae. C’est juste une disposition réglementaire à caractère général et impersonnel qui s’applique en premier sur la personne de Aida Mbodj qui fut, par ailleurs, Présidente du conseil départemental de Bambey, en plus de son statut de députée et de conseillère municipale. Il faut que quelqu’un ouvre la marche et je suis persuadé que d’autres cumulards, qu’ils soient partisans du pouvoir ou non,  lui emboiteront le pas d’autant plus que son Excellence Monsieur le Président Macky SALL, loin d’être sous les trousses d’une quelconque personne, l’a solennellement réitéré.
J’avoue que ce cas est un épiphénomène et que le tintamarre de l’opposition est à la limite une tentative de digression qui sera sans effet. Aux gens de l’opposition égarés et envieux des performances du régime du Président Macky SALL, il n’est pas superflu de leur rappeler que l’urgence se situe dans la croisade contre les inégalités sociales dont les solutions sont apportées par des programmes stratégiques comme le PUDC, les bourses de sécurité familiale et tant d’autres qui font des résultats probants surtout dans les zones les plus reculées du pays. Je les appelle également à un débat républicain pouvant apporter de la valeur ajoutée à l’émergence de notre cher pays. Nous sommes au temps de l’action, disait le Premier Ministre, la diversion et la victimisation ne passeront plus ! 

Par ailleurs, la jeunesse républicaine se félicite et se réjouit du satisfécit le plus élogieux que vient de décerner l’Etat Palestinien des mains de son Président son Excellence Mahmoud Abbas à Son Excellence Macky Sall. Conscients que d’autres titres honorifiques d’une telle portée suivront, j’estime que cette distinction de haute facture qui vient s’ajouter à celles reçues au paravent n’est que la consécration du leadership du Président Macky Sall et du cumul des efforts consentis, à l’endroit de ce pays frère, par un digne gardien d’une tradition séculaire solidement ancrée. 

Vive la République !

Vive le Sénégal !

Cheikh Mbacké Ndiaye, COJER, Chargé de Mission à la Présidence de la République

Mardi 3 Mai 2016
Dakaractu




1.Posté par Apr le 04/05/2016 02:17
Ahhahah ce nullard doublé d'idiot me fait rire. Quel imposteur, tu sais bien que les mots de cet article commandité ne sont pas de toi. Tu n'es même pas capable de faire une phrase correcte en français. Vas voir ta femme daouda nd.



Dans la même rubrique :