Mme Ahmed Khalifa Niass se confie " La démarche de rupture tant annoncée par Macky, n'est pas encore d'actualité "

Ignorant délibérément la langue de bois, Mme Niass née Yaye Fatou Diagne est connue comme une engagée politique. Interpellée par Dakaractu, l'épouse d'Ahmed Khalifa Niass, malgré son emploi du temps chargé, a bien voulu se prêter à notre jeu de questions-réponses. Sans détour. De ses débuts en politique, de son couple somme toute emblématique, de ses hobbies, etc...Tout est passé au peigne fin. Entretien dans une ambiance décontractée...


Mme Ahmed Khalifa Niass se confie " La démarche de rupture tant annoncée par Macky, n'est pas encore d'actualité "
Dakaratu: Mme Niass, comment vous présenter de manière succincte aux lecteurs de Dakaractu.com?

Mme Niass: Je m'appelle Yaye Fatou Diagne, je suis psychologue clinicienne de formation et Présidente nationale des femmes du FAP (Front des Alliances Patriotiques) dirigé par Mr Ahmed Khalifa Niass.

Dakaractu: Étiez-vous prédestinée à la psychologie et la psychothérapie eu égard au fait que vous avez été basketteuse?

Après le Bac j'étais orientée en Médecine. Après une première année et suite au décès de ma maman j'ai fait un DUT en Marketing à l'ENSUT pour pouvoir rapidement prendre en charge mes petits frères et sœurs. Lors de ma formation à l'ENSUT, mon professeur de Psychologie sociale m'avait dit une fois après un devoir, je le cite: "vous feriez un bon psychologue". Je ne sais pas si j'étais prédestinée, mais je sais que c'est un domaine qui me passionne.

Dakaractu: Dans quelles circonstances avez-vous connu M. Niass, votre mari?

C'est lors d'une rencontre fortuite. Personne ne nous a présenté l'un à l'autre. On s'est rencontré fortuitement. D'aucuns me diront que le hasard n'existe pas (fou rire).

Dakaractu: En tant qu'épouse, comment jugez-vous M. Ahmed Khalifa Niass?

C'est un bon père de famille et il est d'une générosité légendaire

Dakarctu: Comment conciliez-vous votre rôle d'épouse, de politique, mais également vos autres activités de clinicienne?

Ces différents rôles que vous avez cités représentent les centres d'intérêt de ma vie. Chacun a son heure. En clair, c'est comme dans la vie, il suffit d'être organisé pour s'en sortir.

Dakaractu: Vous avez été promue Présidente Nationale des femmes du FAP (ndlr: parti de son mari), quel bilan tirez-vous des 11 mois du magistère de Macky Sall, qui recueille, depuis quelque temps, des critiques?

Je pense que ce bilan n'est pas encore satisfaisant. Et je ne suis pas très optimiste. Du tout alors. Comment le Président peut-il exiger de ses ministres et directeurs de sociétés nationaux de gagner leur localité sous peine de perdre leur poste? A mon avis le Président est toujours dans la logique de dépenser l'argent du contribuable dans des actions politiques. La démarche de rupture tant annoncée n'est pas encore d'actualité.

Dakaractu: Nous sommes à quelques encâblures des élections locales, est ce que Mme Niass sera dans les starting-blocks?

Notre parti prépare son congrès, car notre Président souhaite prendre sa retraite politique. Et je suis candidate à sa succession. Après cela, je pense que logiquement nous irons aux élections locales.

Dakaractu: Comment expliquez-vous votre engagement politique? Et quelles sont vos ambitions?

Mon engagement politique s'explique tout simplement par le fait que je ne me satisfait pas que de ma situation personnelle. Je me sens concernée par le sort des autres. Ma seule ambition c'est de servir mes concitoyens en apportant ma touche dans l'amélioration de leurs conditions de vie.

Dakaractu: Que vous inspire la traque des biens supposés mal acquis?

Cela m'inspire une déception. Vous savez un pays qui veut se construire gagnerait à miser plus sur une réconciliation de ses citoyens en lieu et place de la divergence, de la vindicte... Je vous donne l'exemple de l'Afrique du Sud et de son Père Nelson Mandéla. Cet homme a subi l'un des traitements les plus injustes, mais pour le bien de son peuple, il a entamé une réconciliation nationale.

Dakaractu: Dans un tout autre registre, vous arrive t-il de nourrir des regrets?

Je remercie le Bon Dieu. Par sa grâce, j'assume mon parcours. Pour ainsi dire que je n'ai aucun regret.

Dakaractu: Quelle est votre plus grande peine?

Ma plus grande peine c'est de voir au quotidien, les difficultés que rencontre la jeunesse de mon pays face à ses espoirs, à son avenir.

Dakaractu: Mme, quelles sont vos distractions durant vos rares moments de liberté?

Je fais du sport, j'aime la lecture et le cinéma.

Dakaractu: Qu'est ce que vous détestez par dessus tout?

L'hypocrisie.

Dakaractu: Votre plat préféré?

Thiéré ak M'boume (éclat de rires).

Dakaractu: Entre parenthèses, M. Niass raffole de quel plat?

Vous lui demanderez (Rires).

Dakaractu: Votre relation avec l'argent?

C'est juste un moyen qui peut aider à faire certaines choses utiles.

Dakaractu: En tant que psychologue, quel regard avez-vous sur la société Sénégalaise en général?

Notre société gagnerait à s'améliorer.

Dakaractu: Quelle lecture faites-vous de la situation au Nord-Mali?

Je trouve que c'est vraiment triste et regrettable.

Dakaractu: Votre dernier mot?

Je souhaite beaucoup de courage et bonne chance à mes compatriotes, surtout les jeunes. Et vous remercie de m'avoir donné l'opportunité de m'exprimer.

Dakaractu2




Samedi 23 Février 2013
Notez

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

3.Posté par makhou le fou le 23/02/2013 03:00
Madame juste une question: est ce qu'exprimer ouvertement ses opinions dans la politique peut être un facteur de disputes dans le couple? Je vous soumets mon désarroi puisque vous êtes psy. Mon souci est que j'ai affiché un point de vue différent à celui de ma femme et au fil du temps la situation est difficile à supporter. Mon partenaire est devenu insupportable parce qu'égoïste. Un ami m'a dit que c'est en réalité le topo de nombreux couples. Je vous explique ma préoccupation parce qu'il semble que vous maintenez(je touche du bois!) un équilibre dans votre couple. Aidez moi svp! Dama diakhlé quoi

2.Posté par eric le 23/02/2013 02:46
Chouu, mais ki dafa tooooooooooooooooooooooooooy dé! Ahmed balma nak, mais tu as misé net. Elle puis, Mme Niass semble savoir ce qu'elle veut et où elle mène sa barque! Contrairement à ses têtes de linottes, ces ignares qui peuplent les meetings pour ne faire que meubler. Du courage!

1.Posté par cocotte le 23/02/2013 02:42
Elle est pertinente, contrairement à son mari! Je lui tire chapeau bas! Et du courage, Mme. Un conseil: évitez la transhumance politique et les calculs poltico-politiciennes. Idrissa seck en a fait les frais

1 2


Dans la même rubrique :