Mise en place des chambres d’agriculture : Le processus d’installation physique des chambres pour 2017


Mise en place des chambres d’agriculture : Le processus d’installation physique des chambres pour 2017
Le dernier comité régional de développement dans le cadre du processus d’installation des chambres d’agriculture s’est déroulé hier matin à la chambre d’agriculture et de commerce de Dakar sous la présidence de Moustapha LÔ DIATTA, Secrétaire d'Etat à l'Accompagnement et à la Mutualisation des Organisations Paysannes. A l’issue, il a indiqué que le processus d’installation physique des  chambres pourrait être prévu pour 2017. « Quand on veut que le processus soit participatif et inclusif il faut prendre le temps de mûrir la réflexion. Avec ces CRD les comités régionaux ont jusqu’au 30 Mars pour nous donner des conclusions et sur la base, le comité technique et de pilotage va essayer de systématiser. Nous envisageons d’ici la fin de l’année 2016 au moins avoir les textes de base, la loi et les décrets d’applications. Et maintenant au courant de 2017 ce sera le processus d’installation physique des  chambres d’agriculture ».
« On n’aimerait pas, a-t-il ajouté, se précipiter parce que c’est une question sérieuse, et les chambres vont introduire une révolution  du monde agricole dans notre pays et quand une réforme apporte  une évolution il faut prendre du temps pour bien la réussir ».
La mise ne place des chambres d’agriculture participe à cette stratégie de mutualisation des organisations paysannes fera savoir M Diatta qui présidait le dernier CRD à cet effet. « Mais également cette stratégie ne peut pas être mise en place sans la participation de ces organisations et des acteurs à la base dans les régions. C’est la raison pour laquelle nous voulons un processus participatif, ce qui nous a amené à faire le tour des régions à travers des CRD spéciaux ».
« On a fait 13 régions, et Dakar sera la quatorzième et ce sera avec beaucoup de fierté que l’on boucle par cette région agricole pour donner la parole aux producteurs qui doivent se prononcer de manière libre sur l’idée ».
Mardi 23 Février 2016
Dakar actu




Dans la même rubrique :