Mirages du e-commerce au Sénégal : Cdiscount plie bagages et se débarrasse de ses employés


Mirages du e-commerce au Sénégal : Cdiscount plie bagages et se débarrasse de ses employés
Dans un papier que certains avaient jugé prétentieux, Dakaractu  avait alerté le mois dernier sur les mirages de l'e-commerce au Sénégal. Derrière la communication bling bling , se cache, en effet, une réalité moins reluisante. Les derniers évenements dans le monde des plateformes d'e-commerce semblent donner raison à Dakaractu.
Le groupe français de commerce en ligne Cdiscount, déçu par ses résultats mais aussi impacté par des difficultés au Brésil, plie bagage après moins de deux ans d'activité. Il maintient pour l'instant ses opérations en Côte d'Ivoire.La nouvelle se répandait déjà depuis plusieurs jours sur Internet, elle a été confirmée à Jeune Afrique par plusieurs sources : le champion français du e-commerce Cdiscount a mis un terme à ses activités au Sénégal et au Cameroun, lancées respectivement en septembre et décembre 2014. L’annonce a été faite par Florent Mermet, directeur de Cdiscount Afrique, aux employés au cours de la première quinzaine de juin. Ce dernier a précisé que les activités ivoiriennes se poursuivaient.

« Ils nous ont dit que l’activité ne produisait pas les résultats escomptés, explique un ancien salarié. Mais, surtout, ils ne voulaient plus réinvestir ». Comme le reflète l’aventure de Jumia, leader africain, le commerce en ligne sur le continent est particulièrement coûteux et met du temps à être rentable, en raison notamment des coûts logistiques et d’autres difficultés comme la question du paiement ou la pénétration encore limitée d’internet.

Selon nos confrères de Jeune Afrique, la cession des activités de Cdiscount au Cameroun a été quasiment immédiate et le site de commerce en ligne a depuis été remplacée par une page de présentation. En revanche, la situation semble plus complexe au Sénégal où, d’après nos informations, un conflit opposerait Cdiscount Sénégal à plusieurs de ses salariés. Ces derniers jugeraient inacceptables les conditions de leurs départs.

Le déploiement de Cdiscount en Afrique s’était fait à grands renforts de communication, avec des installations successives en Côte d’Ivoire, au Sénégal, au Cameroun puis au Burkina (via la filiale ivoirienne pour ce dernier pays). Filiale du groupe Casino, Cdiscount menait alors une politique agressive de déploiement mondial, fort de son succès en France. Mais CNova, créé en 2014 pour porter cette stratégie, a depuis lourdement souffert du ralentissement de ses activités au Brésil ainsi que d’une vaste fraude dans ce même pays.

En Afrique, les différentes filiales ont été créées par CD Africa, co-entreprise créée mi 2014 et détenue par Cdiscount et Bolloré Africa Logistics.
Jeudi 7 Juillet 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :