Ministre palestinien tué : Israël "responsable"


Le gouvernement palestinien tient Israël pour "entièrement responsable du meurtre" de Ziad Abou Eïn, mort hier à la suite de heurts avec des soldats israéliens en Cisjordanie occupée , a déclaré aujourd'hui le porte-parole du gouvernement, Ehab Bessaiso, à Ramallah.

"Après les résultats de l'autopsie, le gouvernement palestinien tient Israël  pour entièrement responsable du meurtre de Ziad Abu Eïn", a-t-il dit lors d'une conférence de presse en présence du médecin légiste palestinien Saber al-Aloul, qui a pris part à l'examen médicolégal de la dépouille.

Ziad Abou Eïn, haut responsable palestinien de 55 ans, est mort mercredi à la suite d'incidents survenus lors d'une manifestation qui se voulait pacifique contre la colonisation israélienne près d'un village de Cisjordanie occupée.

Sa mort a provoqué l'indignation des Palestiniens. Dans un climat de tensions déjà vives depuis l'été en Cisjordanie  et à Jérusalem-Est, elle fait redouter un nouvel accès de violences.

VIDÉO - Obsèques de Ziad Abou Eïn à Ramallah : Le Figaro
Jeudi 11 Décembre 2014




1.Posté par israel le 12/12/2014 11:33
Suite au décès de Ziad Abou EIN, une autopsie a été faite avec la participation de trois médecins (israélien, palestinien et jordanien). Le rapport de l’autopsie indique que Ziad Abou Ein souffrait d’une maladie cardiaque et qu’il a eu dans le passé 3 infarctus.
Dans ces conditions, une crise cardiaque est imminente. Une confrontation avec la police est susceptible de provoquer une crise cardiaque.
Cependant, il faut rappeler qu’il était responsable de l’assassinat de deux adolescents israéliens, Boaz Lahav et David Lankri à Tibériade et à blessé des dizaines d’autres personnes en mai 1979 à Tibériade où il avait placé une bombe dans une poubelle d’un marché.
Ziad Abu Ein se réfugia aux États-Unis d’où il fut extradé en 1981, puis condamné en Israël en 1982, mais ne servit que trois ans de sa peine de perpétuité car libéré dans un échange de prisonniers, l'accord Jibril.

2.Posté par israel le 12/12/2014 11:33
Suite au décès de Ziad Abou EIN, une autopsie a été faite avec la participation de trois médecins (israélien, palestinien et jordanien). Le rapport de l’autopsie indique que Ziad Abou Ein souffrait d’une maladie cardiaque et qu’il a eu dans le passé 3 infarctus.
Dans ces conditions, une crise cardiaque est imminente. Une confrontation avec la police est susceptible de provoquer une crise cardiaque.
Cependant, il faut rappeler qu’il était responsable de l’assassinat de deux adolescents israéliens, Boaz Lahav et David Lankri à Tibériade et à blessé des dizaines d’autres personnes en mai 1979 à Tibériade où il avait placé une bombe dans une poubelle d’un marché.
Ziad Abu Ein se réfugia aux États-Unis d’où il fut extradé en 1981, puis condamné en Israël en 1982, mais ne servit que trois ans de sa peine de perpétuité car libéré dans un échange de prisonniers, l'accord Jibril.



Dans la même rubrique :