Ministère de l'Energie : Aly N'gouille N'diaye passe le témoin, craque et laisse couler des larmes


Ministère de l'Energie : Aly N'gouille N'diaye passe le témoin, craque et laisse couler des larmes
DAKARACTU.COM - De l'émotion, il y en avait à la passation de service au ministère de l'Energie entre Aly N'gouille N'diaye et son successeur Maïmouna N'doye Seck. Le ministre sortant, en évoquant ses trente (30) ans d'amitié avec la nouvelle patronne des lieux, n'a pas pu retenir ses larmes. Le tout nouveau ministre de l'Industrie et des Mines a fini par craquer. "Maïmouna, je l'ai connue en 1983 à l'Ecole polytechnique de Thiès (Ept). Elle fut ma devancière à l'Ept...", témoigne en larmes Aly N'gouille N'diaye sous les applaudissements de certains collaborateurs qui lui remontaient le moral. Et de poursuivre : "Elle de la 10e promotion, moi de la 11e. Nous avons vécu quatre (04) ans ensemble à l'internat de H1 et H2". Finalement, les clés des locaux ont été transmises à Maimouna N'doye Seck, le nouveau ministre de l'Energie.




Jeudi 12 Septembre 2013
Notez


1.Posté par Mar Dieng le 12/09/2013 11:33
Pleure Aly ! les larmes sont les pétales du coeur. Cela montre que les témoignages envers cette dame sont sincères ! Bon vent à vous deux!

Aly Ngouille Ndiaye peut passer la main volontiers et se garder de faire son bilan ! La toute nouvelle ministre de l’Energie s’est muée en guitariste d’un jour, pour chanter sur un ton mélodieux son œuvre à la tête dudit département. Parlant de son prédécesseur, Maïmouna Ndoye Seck a déclaré que ce dernier «a permis à ce Secteur d’accomplir des progrès significatifs dans la voie du redressement ».

Preuve de sa satisfaction, Maïmouna Ndoye Seck a constaté, pour s’en féliciter, de l’état d’avancement de beaucoup de projets, dit-elle. Dissertant sur sa feuille de route, la successeur d’Aly Ngouille Ndiaye est d’avis que le chemin à parcourir reste long.

« Il reste qu’au regard des préoccupations des populations, l’horizon de réalisation des projets peut paraître éloigné, notamment la date de réception de certaines centrales (…) » arrêtée en 2016-2017″.

Aussi, a-t-elle fait remarquer, concernant l’électricité, il s’agit de développer le mixte énergétique associant le charbon, le gaz naturel, l’hydroélectricité, les interconnexions et les énergies renouvelables », a-t-elle indiqué.
« Le développement de l’électrification rurale constitue également un défi important à relever parce que nous nous plaisons souvent à parler des problèmes au niveau des zones rurales qui ont déjà accès à l’électricité, mais il ne faut pas oublier le fait que 50% de la population sénégalaise n’a pas encore accès à l’électricité », a précisé Maïmouna Ndoye Seck, lors de la passation de service avec son prédécesseur.


2.Posté par deug le 12/09/2013 19:44
Cet homme commis l’erreur de dissoudre son mouvement dans ce parti de poltrons, tu es le seul responsable dans ce parti qui détient une base politique. Je te conseil de démissionner et de rejoindre IDY. Aly réveil toi, Macky va te trahir, je vous le jure sur le saint coran.

3.Posté par papis le 12/09/2013 20:24
sepa voré macki na jamais trahire



Dans la même rubrique :
EBOLA EN 7 QUESTIONS

EBOLA EN 7 QUESTIONS - 22/09/2014