Mimi Touré : " On a débuté aujourd'hui notre campagne pour la victoire du OUI (...) A Grand-Yoff, je n'ai aucun doute que le OUI l'emportera massivement


DAKARACTU : Quel a été l'objet de la rencontre d'aujourd'hui?

Mimi Touré : Il s'agissait d'installer officiellement le présidium du "OUI", mais aussi installer le comité exécutif qui sera en charge de la campagne. Je suis venue représenter le président de la République qui lui-même, comme vous le savez, est le président de Benno Bokk Yakaar, mais aussi, il est le président du présidium du "OUI". Je l'ai représenté devant l'ensemble des leaders de la coalition. Vous savez ils sont 130 leaders et il y a également des associations. C'est le début de notre campagne avec l'outillage et l'architecture organisationnelle sur place.

Quel sera le rôle principal du présidium du "OUI"?

Le présidium du "OUI" va procéder aux orientations, mais aussi intervenir sur le terrain. Vous verrez des membres du présidium du "OUI" en commençant par le président de la République entamer des actions d'explication. Ce référendum est un scrutin où l'enjeu c'est de faire comprendre aux citoyens la portée des réformes, à travers des techniques de communication et des stratégies variées; on a parlé des médias sociaux, on a parlé des visites à domicile mais aussi des meetings classiques. Le tout, dans le but de faire comprendre aux sénégalais que c'est un moment historique pour faire avancer notre démocratie. 

Le référendum est parti pour être le plus difficile depuis l'arrivée de l'APR au pouvoir, car vous avez en face de vous des adversaires de taille. Qu'en pensez-vous?

Vous savez, aucune élection n'est jamais gagnée d'avance. Mais vous avez vu que la coalition Benno Bokk Yakaar s'est retrouvée dans son ensemble. Ça c'est une grande force, parce que c'est une immense coalition qui va aller à la rencontre des sénégalais et les convaincre pour que le 20 mars, le "OUI" l'emporte avec un score jamais égalé au Sénégal. 

Khalifa Sall, ne va t-il pas être un obstacle pour vous à Grand-Yoff?

Vous savez, ce vote là est un enjeu citoyen et national. On ne choisit pas de conseiller municipal, on ne choisit pas de député, mais il s'agit de voter pour l'approfondissement de la démocratie sénégalaise. Les populations sont mûres politiquement pour faire la différence. Nous irons comme je l'ai dit tantôt, dans chaque domicile pour expliquer point par point, la portée de la réforme. Et je suis sûre que les sénégalais sont conscients de l'enjeu. Pour Grand-Yoff, je n'ai aucun doute que le "OUI" l'emportera massivement. 

 
Vendredi 11 Mars 2016
Dakaractu




1.Posté par fa le 12/03/2016 17:11
Oui waw yes



Dans la même rubrique :