Meurtre de Bassirou Faye : Le conseil de Boughaleb introduit une requête pour un complément d’enquête


Me Moussa Bocar Thiam, avocat de Sidy Mouhamed Boughaleb, le policier gardé en détention suite à la mort de Bassirou Faye, a annoncé avoir introduit une requête au niveau du Tribunal pour un complément d’enquête. Selon lui, il serait ignoble de « s’amuser à envoyer quelqu'un à la chambre criminelle, sans attester des accusations sur sa personne... »
« On a introduit une requête pour que le tribunal fasse un complément d’enquête pour déterminer le vrai coupable. Les personnes principales qui devraient être interpellées sur ce dossier ne l’ont pas été. Quand il dit (Boughaleb) qu’il quitte l’Université pour l’école de Police, et après le camp Abdou Diassé, mais il a été reçu à chaque fois par un personnel médical, et ces gens-là n’ont pas été interrogés, » fera t-il savoir lors d'un point de presse cet après-midi.
D’ailleurs selon lui, le doyen des juges a fait un commentaire erroné en faisant des suppositions sur l’emplacement de son client. « Le droit pénal ne doit pas être basé sur une supposition. Il n’y  a aucun élément dans le dossier qui peut prouver que Boughaleb était présent au moment du décès de Bassirou Faye », fera-t-il savoir.
Selon les conseils de Boughaleb toujours, il y a une gêne dans ce dossier, puisque le patron des GMI de Dakar a été démis de ses fonctions il y a un mois, le juge Mahawa Sémou a été relevé aussi et envoyé à Ouagadougou, ainsi qu’Anna Sémou Diouf. Cette situation est assez troublante.
N'diaga Diop, patron des GMI, a été ramené à Thiès, puisque quand nous sommes allés le voir, il nous disait « qu’ils étaient la famille professionnelle de Sidy Mouhamed Boughaleb et qu’ils allaient le défendre » révèle-t-il.
 Quand les personnalités centrales de ce dossier sont relevées de leurs fonctions, c’est parce qu’il y a une gêne, assureront les conseils du policier pour finir...
Jeudi 15 Octobre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :