Mesures sécuritaires : Le mouvement CSP demande aux gouvernants de veiller davantage sur la sécurité des personnes et des biens


Mesures sécuritaires : Le mouvement CSP demande aux gouvernants de veiller davantage sur la sécurité des personnes et des biens
Le Mouvement CSP, dans une note qui nous a été transmise et évoquant le discours du Président de la République à l’occasion du nouvel An, a exhorté le Gouvernement à renforcer et à veiller sur la sécurité des personnes et des biens.
« Nous voudrions partager avec vous le désir de voir les discriminations de toutes natures, les violences perpétrées ces temps-ci et les souffrances être dépassées » lit on sur la note signé de Malamine DIEBATE, Président du Mouvement Citoyen pour un Sénégal Prospère.
«  Sur ce point, nous interpelons le gouvernant à veiller davantage sur la sécurité des personnes et des biens, sur la santé surtout des enfants et des femmes qui sont dans une position très précaire de par leur fragilité ».
Le mouvement a aussi salué l’annonce faite sur la baisse du prix de l’électricité.
« Cette baisse va considérablementimpacter le pouvoir d’achat des ménages. Le Chef d’Etat a pris en compte les difficultés que vivent les populations sénégalaises ».
 Le mouvement d’inviter le Gouvernement à mettre en pratique cette baisse le plus rapidement possible.
« Avec une population à moitié démunie, cette baisse à l’image de la loi sur le prix de la location, sera accueillie comme il se doit par les citoyens ».
Le secteur de l’éducation qui est au cœur des préoccupations du mouvement a été pris en compte lors de ce discours à la nation, ajoute la même source. Le CSP salue les 89 milliards investis par le Gouvernement pour l'extension de la carte scolaire, les équipements et l'amélioration des conditions de travail en milieu scolaire. Mais aussi le programme de résorption des abris provisoires qui sera étendu à 2714 établissements en 2017, pour 6600 classes à remplacer.
Pour finir, le Mouvement invite les citoyens à s’inscrire massivement sur les listes électorales en perspective des Législatives de 2017 et de la Présidentielle de 2019.
 
 
Mardi 3 Janvier 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :