Messi vient d'une autre planète, c'était Noël avant l'heure à City

râce essentiellement à un triplé inscrit par Lionel Messi, le Barça a mangé Manchester City (4-0). On retiendra aussi les trois cadeaux des Citizens (glissade de Fernandinho et deux pertes de balles impardonnables). Sans oublier que Claudio Bravo a été exlcu à la 53e après un mauvais dégagement au pied. Jérémy Mathieu a également vu rouge (73e) et Neymar a loupé un penalty avant de corriger le tir en fin de match. Bref, l'écart entre le Barça et Manchester City est loin d'avoir été comblé et Pep Guardiola ne parvient toujours pas à dompter la créature qu'il a lui-même élevée.


1. Un nouveau costume pour KDB
La bataille tactique avait commencé bien avant le coup d'envoi de ce duel de haute voltige entre le Barça et Manchester City. "Le meilleur match du monde", avait même titré Sport ce mercredi. Pour son second retour au Camp Nou, Pep Guardiola s'est permis le luxe de laisser Sergio Agüero sur le banc pour placer Kevin De Bruyne en faux numéro 9. Résultat des courses? KDB, l'un des meilleurs joueurs sur la pelouse dans le premier acte, a perdu peu de ballons. Posté en faux numéro 9, le Diable Rouge avait visiblement carte blanche: on l'a vu à gauche, à droite, en profondeur, en décrochage. Par sa disponibilité, sa justesse et son intelligence tactique, ce nouveau costume n'était pas trop grand pour ses épaules. Suite à l'exclusion de Claudio Bravo (53e), ce n'était évidemment plus pareil pour Kevin De Bruyne et les Citizens. Roberto Martinez (sélectionneur des Diables) a dû prendre des notes.

2. Messi, Messi et Messi
Il n'est jamais rassasié et retrouver Pep Guardiola sur son chemin reste toujours une source d'inspiration pour lui. Lionel Messi a inscrit un triplé face à Manchester City. Comme ça, sans trop forcer. C'est presque devenu une banalité pour la Pulga. Il faudra certainement attendre qu'il prenne sa retraite pour mesurer avec exactitude ses performances stratosphériques. En attendant, le natif de Rosario continue à planter des pions pour le Barça. Et c'est un régal pour tous les amateurs de football. En deux matches (il n'a pas joué à Mönchengladbach), Lionel Messi a déjà marqué six buts en Ligue des Champions cette saison. C'est la septième fois que la star argentine inscrit (au moins) trois buts en C1. Au total, c'est déjà le 41 hat-trick de sa carrière (37 avec le Barça, 4 avec l'Argentine).

3. Mertens et Carrasco inspirés
À l'image de Kevin De Bruyne (voir le point 1), Dries Mertens a également été titularisé comme numéro 9 avec Naples, à cause de la blessure d'Arkadiusz Milik. Déroutant, le Diable Rouge a permis aux Partenopei de recoller au score à la demi-heure de jeu. Hélas pour lui, le Besiktas a créé une petite surprise en Italie (2-3). Yannick Carrasco, qui continue à marcher sur l'eau avec l'Atletico Madrid, a encore fait la différence pour les Colchoneros à Rostov (62e, 0-1). "Une prestation cinq étoiles, en taille patron", a-t-on entendu sur le plateau de Proximus 11. Thomas Meunier (PSG) est resté sur le banc pendant 90 minutes face à Bâle (3-0). Thorgan Hazard, blessé, n'était pas de la partie avec le Borussia Mönchengladbach en déplacement au Celtic Glasgow (0-2). Arsenal n'a fait qu'une bouchée de Ludogorets (6-0) alors que le Bayern Munich s'est refait une petite santé contre le PSV (4-1).
Jeudi 20 Octobre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :