Messi et l’Albiceleste au cœur d’une attaque terroriste

En déplacement à Melbourne pour y disputer un match amical face au Brésil, l’Argentine a vu sa préparation perturbée par une prise d’otage à caractère terroriste.


Deux jours après l’attentat de Londres et à la veille de l’attaque de Notre-Dame, Melbourne a également été la cible d’un «événement terroriste», comme l’a qualifié la police australienne. Un homme d’origine somalienne a pris une jeune femme en otage après avoir tiré sur un autre homme et avant d’être abattu par la police en réponse à ses tirs. Trois policiers ont été blessés dans l’opération.
Une attaque revendiquée par le groupe islamiste Daech et vécue aux premières loges par… la sélection argentine. En visite à Melbourne pour y affronter le Brésil dans le cadre d’un match amical, l’Albiceleste loge en effet à deux pas des lieux de l’attaque. Au moment des événements, les hommes de Jorge Sampaoli ont ainsi vu débarquer la police australienne venue sécuriser les lieux, créant des vives tensions chez les joueurs à en croire le quotidien Sport.
«Il est difficile de se concentrer sur un match de football quand se déroulent de tels événements», a ainsi affirmé Nicola Otamendi, le défenseur central argentin. Même son de cloche chez les Brésiliens. «Oui, on est forcément un peu inquiets», a affirmé Willian à l’évocation de ces événements. «On sait que tout est fait pour qu’on soit en sécurité et qu’on soit concentrés sur le match, mais on y pense forcément.» 
Mercredi 7 Juin 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :