Message du 31 décembre 2015 : Macky Sall a-t-il tenu ses engagements sur l’artisanat, la voie ferrée et le parc industriel ?

Macky Sall avait annoncé, le 31 décembre 2015, une série de projets qui devaient être livrés au cours de l’année 2016. Il avait pris des engagements en ce qui concerne l’artisanat, l’industrie et les chemins de fer. Ces engagements ont-ils été tenus ? Africa Check a vérifié.


Message du 31 décembre 2015 : Macky Sall a-t-il tenu ses engagements sur l’artisanat, la voie ferrée et le parc industriel ?
«En ce qui concerne l’artisanat, trois sites d’exposition et de commercialisation seront livrés en juillet 2016, à Diamniadio, Mékhé et Thionck-Essyl. En outre, la réhabilitation des infrastructures et villages artisanaux, notamment à Sédhiou, Thiès, Diourbel, Kébémer et Bambey sera poursuivie », avait promis le président Sall, dans son message à la nation, le 31 décembre 2015.
«Nous allons, en outre, réhabiliter la voie ferrée Dakar-Kidira sur 644 kilomètres. La construction de ce chantier de grande envergure génèrera plusieurs milliers d’emplois (…)», avait ajouté le président.
Il avait en outre assuré que « les premiers hangars du parc industriel de Diamniadio seront livrés dès ce mois de janvier 2016». Ces engagements ont-ils été tenus? Nous avons vérifié.

Qu’en dit le ministère en charge de l’Artisanat ?

Nous nous sommes rendus au ministère de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat (MFPAA) où la secrétaire du directeur de cabinet a promis que ce dernier nous recontactera.
Nous réactualiserons cet article dès que le ministère en charge de l’Artisanat aura réagi.

Les sites de Diamniadio, Mékhé et Thionck-Essyl ont-ils été livrés ?

A Diamniadio, «la construction d’un centre artisanal est effectivement prévue au pôle urbain mais cela n’a pas encore été réalisé», a confié à Africa Check Mamadou Moulaye Guèye, maire de cette ville située à une trentaine de kilomètres de Dakar.

Selon Daouda Gaye, un conseiller municipal de la ville de Mékhé (nord-ouest du Sénégal), contacté par téléphone, «il n’y a, pour le moment, pas de centre artisanal. Les chantiers sont en cours et les travaux ne sont pas encore terminés».

«Je pense que d’ici deux à trois mois, ces travaux seront achevés. Pour l’instant, les expositions se font à la Maison de l’outil », a-t-il poursuivi.

Quant à Thionck-Essyl, les travaux de construction du centre artisanal «sont avancés mais n’ont pas encore été livrés. Ils sont en phase de finition et pourraient être achevés d’ici la fin du mois de janvier 2017 », selon Oumar Badji, le maire de cette localité située du Sud du Sénégal.

Quid de Bambey, Diourbel, Kébémer, Sédhiou et Thiès?

Le Président Macky Sall en train de délivrer un message radio-télévisé. Il va renouer avec cet exercice le 31 décembre 2016. 

A Bambey, «la dernière infrastructure artisanale mise sur pied ou rénovée, c’est le centre artisanal, livré fin 2015, dont les travaux avaient commencé en 2011 », a indiqué à Africa Check, Mansour Ndiaye, le chef du service technique communal de Bambey.

«Ce centre couvre, d’ailleurs, l’ensemble du département de Bambey et les locaux, pourtant prêts et bien faits, ne sont toujours pas occupés », a souligné M. Ndiaye, contacté par téléphone.

Le maire de la ville de Diourbel, Malick Fall, a confié à Africa Check que sa «ville n’a pas encore enregistré de projet de construction ou de rénovation  d’un site artisanal».

A Kébémer, « il y a un bâtiment tout neuf qui a été construit pour le centre artisanal. Mais il n’est pas encore inauguré. Les entrepreneurs ont achevé les travaux depuis environ deux mois. Il reste quelques détails à régler avant que tout soit véritablement prêt », a affirmé Ibrahima Diop, président départemental des artisans de Kébémer.

«La construction de ce centre artisanal a démarré depuis 2005 – 2006.  Les travaux étaient arrêtés entre temps et c’est le président Macky Sall qui a demandé leur achèvement. L’inauguration de ce bâtiment était, en principe, prévue le 26 décembre 2016 mais elle n’a pas eu lieu», a précisé M. Diop.

A Sédhiou, « il n’y a pas encore un vrai village artisanal. Les ateliers sont disséminés un peu partout. Certains artisans ont des cantines qu’ils louent auprès de la mairie, d’autres sont installés chez eux. Il n’y a aucun espace qui leur est réservé […]», a dit Omar Ndiaye, secrétaire général de la mairie de Sédhiou.

Africa Check a en outre contacté Youssou Diop, chef du cabinet du maire de la ville de Thiès, qui a indiqué que des travaux de réhabilitation des infrastructures artisanales et du village artisanal n’ont pas été faits dans cette ville depuis quatre ans.

«A ma connaissance, en 2016, aucun travail de réhabilitation d’une quelconque infrastructure artisanale n’a été entamé jusqu’ici», a dit M. Diop. Il a précisé que «ces infrastructures avaient été réhabilitées sous l’ancien président. Mais nous avons néanmoins de bonnes infrastructures artisanales ici».

La voie ferrée Dakar-Kidira «pas réhabilitée»

Nous avons contacté, par téléphone, l’Agence nationale des nouveaux chemins de fer. Selon Baba Diankha, un responsable de cette structure,  la voie ferrée Dakar-Kidira «n’est pas encore réhabilitée».

«Nous recherchons des sources de financement pour la réhabilitation de cette voie ferrée. A cet effet, nous avons bénéficié d’un financement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) pour mener les études techniques nécessaires», a-t-il informé.

Les premiers hangars du parc industriel de Diamniadio ont-ils été livrés en janvier ?

Nous nous sommes rendus à l’Agence d’aménagement et de promotion des sites industriels (APROSI). Le service de  communication a déclaré que «les premiers hangars du parc industriel de Diamniadio sont prêts depuis le mois de juin 2016 et seront mis en service après le vote, par l’Assemblée nationale, d’une loi qui va régir leur mode de fonctionnement et d’exploitation ».

Conclusion : les engagements sur l’artisanat et la voie ferrée n’ont globalement pas été respectés

Les travaux de construction des centres artisanaux de Mékhé et Thionck-Essyl sont toujours. Par contre, à Diamniadio, la construction d’un centre artisanal est effectivement prévue mais elle n’a pas encore démarré d’après le maire de cette ville.

A Diourbel, Sédhiou et Thiès, les travaux de réhabilitation des infrastructures n’ont toujours pas été entamés. A Bambey, aucune réhabilitation d’une infrastructure artisanale n’a été enregistrée. Le centre artisanal, livré en 2015, n’est toujours pas fonctionnel. Seule Kébémer est dans l’attente d’un édifice dédié à l’artisanat dont la livraison devrait intervenir sous peu, selon le président départemental des artisans.

Enfin, la voie ferrée Dakar-Kidira n’est pas encore réhabilitée. En ce qui concerne le parc industriel de Diamniadio, les premiers hangars ont effectivement été livrés en juin et non en janvier 2016.


Les promesses du président, dans la partie de son discours objet de cette vérification, n’ont globalement pas été honorées.

Par Hyppolite Valdez Onanina
Vendredi 30 Décembre 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :