Meïssa Mahécor Diouf : " Le Président ne peut pas moralement affaiblir une instance comme le constitutionnel juste pour des raisons politiques ou de calendrier électoral "


Meïssa Mahécor Diouf : " Le Président ne peut pas moralement affaiblir une instance comme le constitutionnel juste pour des raisons politiques ou de calendrier électoral "

Le Président de la République en sa qualité de gardien de la constitution, ne saurait se permettre de s’exercer à banaliser la constitution ou la rendre aléatoire. 

Nos valeurs républicaines nous interdisent de faire fi de l’avis des sages de façon générale. C’est un avis à honorer, autrement la consultation de cette instance n’aurait pas de sens.

Le Président n’est pas au-dessus des lois même si nous saluons son courage et sa volonté d’instaurer un Etat de droit définitivement contrairement ses prédécesseurs (les enfants du quart bloquant) qui avaient investis un candidat disqualifie.

Le Président, garant des institutions ne peut pas se permettre de réduire les choses à la normative. Il ne peut non plus dépouiller nos juridictions de sa dimension morale.

Ainsi, le Président ne peut pas moralement affaiblir une instance comme le constitutionnel juste pour des raisons politiques ou de calendrier électoral.

En réalité, c’est une absurdité de demander un avis  et d’en passer outre pour uniquement faire plaisir des opposants intéressés que par le pouvoir qui ne croient ni à l’Etat de droit ni à la république ni à la loi.

Mieux le Président Macky sall n’est pas obnubile par le pouvoir je vous rappelle qu’en 20O8, Wade et ses fils avaient tripatouillé le règlement intérieur de l’assemblée nationale pour éjecter Sall de sa position. Il s’était départi alors de toutes les fonctions électives malgré les avantages pour mener le combat démocratique.

Bref, nous n’avons pas de leçons à prendre de cette classe politique.

En tout état de cause, l’Etat de droit continu son chemin et leurs activismes et agitation n’y changeront rien.

 

Maissa MAHECOR DIOUF

Responsable politique à Fatick et membre de la COJER

Mardi 16 Février 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :