Meeting de Benno à Sokone et Caravane dans le Niombato : Latif dresse le bilan du régime


Sokone, le fief d’Abdou Latif Coulibaly,  n’a pas voulu être en reste sur le plan de la mobilisation. Malgré la pluie qui s’invite à la manifestation, l’espace public, mitoyen à l’école Garçons, a enregistré une affluence record pour accueillir Mahammed Boun Abdallah Dionne.
Le ministre Abdou Latif Coulibaly, responsable local de l’Alliance Pour la République, a estimé que «rares sont les départements où le PM a tenu deux meetings. J’en remercie notre tête de liste, il pouvait simplement passer avec sa caravane et personne n’aurait à redire. Les populations du département «voteront la liste Benno Bokk Yakaar». Le Niombato fournit à lui seul 45% de l’économie du département de Foundiougne qui, sous le magistère du Président Macky Sall,  a enregistré beaucoup d’avancées, notamment dans les domaines de l’hydraulique, des infrastructures routières, de la pêche… Foundiougne a, en cinq ans, bénéficié de 240 kilomètres de pistes de production et  de 27 forages multi-villages. Il a également obtenu la construction d’une faculté et d’un campus universitaire. Sans parler des subventions dans les secteurs de la pêche (moteurs hors bord, filets, pirogues, gilets), de l’agriculture (semences, intrants et matériel agricole).
 
Dionne jubile
La foule qui a répondu à l’appel du ministre Coulibaly et le bilan positif du Président Macky Sall ont convaincu le Premier ministre que Sokone et le Niombato sont dans la poche. «Dès que je sors d’ici, j’appelle le Président de la République pour lui répercuter ce que j’ai vu. Je lui dirai qu’on a récupéré Sokone». Le chef du gouvernement, d’un ton taquin confie que «Petit (Guèye), le maire de la ville, a définitivement cédé le siège au Grand (en référence à Latif).
Partout où elle est passée, la caravane du Premier ministre a déchaîné les foules. Aussi bien, à Toubacouta qu’à Karang, Boun Abdallah Dionne et sa délégation ont connu un franc succès. Le Premier ministre qui a magnifié l’enthousiasme des citoyens dans cette partie frontalière à la Gambie, a soutenu que le Programme d’Urgence pour la Modernisation des Axes frontaliers vient à point nommé. Il vise à offrir plus d’autonomie et de possibilité aux villes et villages situés sur nos frontières».  En somme c’est un instrument qui vient s’adjoindre au PUDC, qui déjà, fait des merveilles en milieu rural.


DSC_6699 DSC_6682 DSC_6668 DSC_6657 DSC_6650 DSC_6649 DSC_6633 DSC_6625 DSC_6622 DSC_6580 DSC_6556 DSC_6533 DSC_6527 DSC_6517 DSC_6505 DSC_6497 DSC_6480 DSC_6472 DSC_6454 DSC_6423 DSC_6400 DSC_6367 DSC_6365 DSC_6362 DSC_6241 DSC_6221 DSC_6212 DSC_6206 DSC_6173 DSC_6169 DSC_6135 DSC_6117
Mercredi 26 Juillet 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :