Me Wade ouvre la mise en péage de l’autoroute de Dakar


Me Wade ouvre la mise en péage de l’autoroute de Dakar
Le président sénégalais Abdoulaye Wade a procédé vendredi à l’ouverture d’une partie de l’autoroute de Dakar destiné au péage, avant d’inviter ses compatriotes à en faire un bon usage.

‘’C’est à vous de l’entretenir [l’autoroute à péage]’’, a-t-il dit s’adressant aux premiers usagers de ce tronçon de 5 Km, entre la Patte d’Oie et Pikine, qui est parallèle à la Route nationale (RN1).

Le péage varie, 200 francs CFA, 400 et 600 pour utiliser ce tronçon. Sur les prix, a estimé Me Wade, ‘’200 francs ou 400 francs, ce n’est pas beaucoup, c’est symbolique [pour contribuer à] l’entretien’’.

L’autoroute à péage est financée sur la base d’un partenariat public-privé, avec l’appui de la Banque mondiale, pour le mode dit "BOT". Le constructeur va l’exploiter avant de la rétrocéder au service public.

L’Etat du Sénégal a signé un contrat de performance de 30 ans avec Eiffage, qui se charge de la construction, puis de l’exploitation de l’autoroute à péage jusqu’en 2039. A partir de cette date, l’Etat du Sénégal prendra le relais de l’exploitation de l’ouvrage.

D’un coût global de 380 milliards, l’infrastructure aboutira en fin 2013, selon les promoteurs. ‘’Nous allons construire deux autres autoroutes, celle-ci va à Diamniadio. Nous allons en faire jusqu’à Thiès et puis jusqu’à Mbour […]’’, a annoncé Me Wade.

Le chef de l’Etat sénégalais a comparé l’enjeu des infrastructures pour le développement d’une nation, à une compétition sportive. ‘’Les pays sont comme dans une course, a-t-il souligné, celui qui traîne il est laissé derrière.’’

Jeudi, le Directeur général de l’APIX, Aminata Niane, ‘’a informé le Conseil [des ministres] de […] l’ouverture, en début janvier 2012, du tronçon Rufisque-Ouest - Diamniadio, de l’Autoroute à péage’’, afin de permettre aux automobilistes de ‘’contourner Rufisque’’, réputée pour la densité de son trafic.

‘’La mise en péage, a-t-elle ajouté, permettra également d’assurer la bonne maintenance de ces tronçons en attendant la finalisation complète des travaux de l’Autoroute. [Mme Niane] a, en outre, rappelé que la RN1, dont la qualité a été rehaussée au même niveau que l’autoroute, reste gratuite pour les usagers de la route.’’

( APS )
Vendredi 28 Octobre 2011




1.Posté par boy bargny le 29/10/2011 00:08
Ce qui s'est passé à Fanaye est regrettable à plus d'un titre et nous le déplorons jusqu'à la dernière energie. Cependant nous risquons d'avoir la meme chose à Bargny. Cela risque d'être plus pire qu'à Fanaye.
L'Etat veut construire une centrale à charbon à Bargny et le projet est en gestation depuis 2009. Le site qui doit abriter la centrale avait déjà fait l'objet d'un lotissement par les soins de la commune de Bargny pour recaser les population victimes de l'avancée de la mer. En coulisse l'Etat a pris un décret pour réaffecter ces terres au projet de la centrale à charbon. L'Etat n'a pas encore pris le soin de rembourser ceux qui ont construit sur le site et encore moins dédommager les déguerpis à qui la commune avait déjà attribué des parcelles de terrain.
Donc nous attirons l'attention entière du chef de l'Etat pour le projet de la centrale de charbon si l'Etat ou le promoteur ne procède pas aux remboursements des impenses et aux dédommagements des propriétaires de parcelle de terrain BARGNY sera pire que FANAYE. Et nous exigeons le meme taux utilisé au niveau du projet autoroute à péage



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016