DAKARACTU.COM

Me Wade est devenu désespérément pitoyable, Karim et les dirigeants du PDS le sont davantage ! (Mandiaye Gaye)


Me Wade est devenu désespérément pitoyable, Karim et les dirigeants du PDS le sont davantage ! (Mandiaye Gaye)
En effet, si le ridicule tuait effectivement au Sénégal, je pense que Me Wade et les siens auraient disparu de ce monde, depuis belle lurette. Comment Me Wade ose-t-il, un seul instant, penser parler de plainte, contre un quelconque Sénégalais, après tous les scandales financiers qu’il a provoqués, toutes les violations de nos lois et autres dérives dont il est auteur pendant les 12 ans qu’il est resté à la tête du pays et ceci, rien que pour satisfaire ses désirs personnels ainsi que ceux de ses parents et amis ?
Si Me Wade et ce qui reste de ses ouailles du PDS ont osé encore aujourd’hui, narguer  le peuple sénégalais,  c’est en vérité, par la faute du président Macky Sall, pour n’avoir pas bien écouté son peuple et procédé comme il se devait en son temps. C’est-à-dire, faire aussitôt l’état des lieux de la gestion de son prédécesseur, par un audit sans complaisance, net et clair. Mais il a manqué dès le départ de détermination en tergiversant sur les mesures à prendre, ou plutôt, de courage et de volonté politique pour prendre à bras-le-corps les investigations nécessaires sur la gestion de Me Wade. Mais pourquoi ? Est-ce l’inexpérience, l’immaturité, la peur de son ex-mentor ou le trop d’égard qu’il pense lui devoir? Tout cela, pourrait bien y être.
Et pourtant, si cela avait été fait comme prévu par les règles d’usage, il lui aurait suffis tout simplement, de présenter alors au peuple sénégalais, le résultat concret issu des audits, pour lui permettre de mesurer personnellement et avec exactitude, la profondeur des dégâts causés ou de l’hécatombe. C’est sûr et certain, que si l’on avait procédé de la sorte en son temps, bon nombre d’entre eux, seraient en ce moment en prison et probablement, Me Wade lui-même, n’eût été l’article 101 de la Constitution. C’est faute de n’avoir pas agi ainsi et avec promptitude dès les premières heures qui ont suivi le 25 mars 2012 les audits, qui a rendu possible aujourd’hui, l’agitation enfantine et grossière de Me Wade, comme à son habitude quand il était dans l’opposition avec ses affidés. Il fallait justement dans les règles de l’art, actionner dans les meilleurs délais la mise en œuvre des poursuites contre tous les enrichis illicitement quels qu’ils soient.
A propos de cette nouvelle méthode de la Justice sénégalaise, qui autorise les procureurs à donner des conférences de presse dans certaines affaires, en enquête préliminaire ou instruction, je le considère pour ma part, loin d’être une avancée dans l’information des justiciables, mais parfois une porte ouverte à la confusion qui permet à certains mis en cause de faire la diversion. Par ailleurs, il est évident que le conférencier ne pourra pas répondre à certaines questions des journalistes, au risque de violer le secret de l’instruction ou de donner alors des réponses inappropriées.
J’estime que dans le cas des audits, de la traque des blanchiments d’argent sale, des biens mal acquis et de l’enrichissement illicite, le procureur doit faire son travail dans une totale discrétion. Il convoquera individuellement quiconque serait mêlé à l’affaire visée, sans avoir à citer de noms ou de menacer des incriminés à travers les médias. Et une fois l’enquête bouclée, les noms des  mis en cause seront communiqués par voie de presse et même  s’il y a lieu, avec leur chef d’accusation.
Me Wade, par sa déclaration malheureuse, cherche encore comme à son habitude, à couver son fils Karim, ce gros bébé incapable de se défendre tout seul, ne deviendra jamais majeur. Et Me Wade, en tentant de le protéger et par extension uniquement pour la forme, ses autres  prétendus « enfants » fait figure d’un pitoyable père qui vole au secours de son enfant handicapé. Il donne encore ici, la preuve de son amnésie ou sa sénilité par ses sorties qui frisent la démence, dont il est maître et seul capable.
Mais combien de fois, des citoyens sénégalais ont porté plainte contre lui Abdoulaye Wade sur des affaires civiles, qui ont eu lieu avant qu’il ne soit  chef de l’Etat ? Des affaires parfaitement fondées comme celle de ce citoyen qui s’est immolé devant le Palais de la République en plein jour, pour lui avoir réclamé en vain son dû ; sans oublier ce pompiste aussi quelque part sur la route du Sud, qui l’avait dépanné un jour d’une roue de secours, lors d’une campagne électorale quand Ablaye était pratiquement en dèche. Et, toutes ces affaires, plus d’autres encore n’ont jamais abouti, parce Me Wade s’est toujours réfugié derrière le rideau de fer, du président de la République en exercice. Il est évident dans l’esprit des véritables citoyens, que, si nous étions dans un véritable Etat de droit où, un article tel que celui 101 de notre Constitution, qui n’aurait jamais dû avoir un droit de cité dans celle-ci, Me Wade serait aujourd’hui, traduit immanquablement non pas devant la Haute  cour de justice mais, devant  le Tribunal pénal international (TPI) ou la Cour pénale internationale (CPI), pour tous ces  crimes qui ont été perpétrés au cours de ses 12 ans de pouvoir. Et vous conviendrez bien avec moi, que le seul cas du naufrage du Bateau Le Joola, avec ses 1863 ou 1864 officiellement déclarés, mais plus de 2000 en réalité, est largement suffisant comme motif, pour le traduire à la CPI, pour crime contre l’humanité, car c’est bien de cela qu’il s’agit véritablement.
Voilà pourquoi, j’estime que Macky Sall, président de la République ne devrait pas, en aucune façon alors, chercher à laver à grande eau Abdoulaye Wade, ancien président de la République. Car, comme il l’a si bien dit lui-même –et là pour une fois, je suis d’accord avec lui- c’est à lui  qu’on doit tout reprocher et demander, comme étant le principal responsable de tout ce qui est arrivé dans notre pays, au cours de ces 12 dernières années. Par conséquent, avant quiconque, c’est lui le premier Abdoulaye Wade ancien président de la République, qui devait être convoqué sur le banc des accusés. Et, ce n’est qu’ensuite, que Karim et les autres devraient venir répondre de leur gestion des deniers de la nation.
Je le disais récemment dans une de mes contributions, à savoir que, le retard de 7 mois accusé dans la mise en œuvre des audits de la gestion de Me Wade est excessif et injustifiable, parce que les ressources humaines pour faire ce travail, existent bel et bien. Et, si nous marchons à ce rythme-là, les 5 ans du mandant du président de la République, ne suffiront nullement pour faire le tour des 12 années de règne d’Abdoulaye Wade.
Mais au fond de quoi s’agit-il pour le peuple sénégalais?
Le peuple sénégalais avait confié en un moment donné sa destinée, à l’un d’entre nous, en pensant qu’il était digne de confiance. Mais hélas, chemin faisant, cet homme-là, au lieu de se préoccuper comme il se devait par sa charge, du bien-être de son peuple, raison pour laquelle il a été choisi et élu à la tête du pays, non, il s’est préoccupé plutôt de son propre bien-être, celui des siens et des amis, au détriment de la grande majorité de son peuple. Et sans état d’âme, il s’est tout simplement partagé avec les siens, les biens de la nation qui étaient mis entre leurs mains pour le développement du pays tout entier, dans l’intérêt général de tous les Sénégalais sans exclusive. A l’arrivée, l’objectif qui lui avait été assigné, a été complètement dévoyé. Un échec total !
Maintenant, que l’homme Abdoulaye Wade, qui a pillé et dépouillé notre pays tant au plan économique, financier, social que culturel, a été chassé du pouvoir fort heureusement le 25 mars 2012, le peuple sénégalais présentement, n’est pas intéressé par les querelles de chapelle et les accusations mutuelles des uns contre les autres.  Le régime en place, a la charge actuellement de conduire les affaires du pays. Il est à sa charge et de sa responsabilité également de tout faire pour éclairer les Sénégalais, sur toutes les magouilles qui se sont passées sous Wade. C’est une exigence du peuple sénégalais et le président en a pris l’engagement. Le peuple veut savoir à juste raison, où se trouvent ses biens et entre les mains de qui sont-ils ? Il va de soi, que tous ces biens doivent être récupérés le plus rapidement possible et rendus au peuple sénégalais. Et les Audits sans exclusive, rondement menés par des experts vertueux, sont les voies et moyens à la disposition du pouvoir en place, qui pourraient nous conduire à des résultats fiables, qui nous diront clairement au cours de ces 12 ans de régime libéral, qui a fait quoi.
Naturellement, Macky Sall est bien concerné par cette séquence de gestion des 12 ans de Me Wade, pour avoir occupé des responsabilités importantes, telles  que Premier ministre et président de l’Assemblée nationale. Par conséquent et à ce titre, il devra bien être audité pour la partie qui le concerne. Il aura, quoi qu’il fasse, à s’expliquer  ou expliquer aux Sénégalais le sort définitif et précis, qui a été réservé aux 7 milliards de Taïwan, pour se laver lui-même des accusations qui sont portées sur sa personne. Cette zone d’ombre, le poursuivra tant qu’il n’aura pas, carte sur table, dit la vérité au peuple sénégalais. Là également, il cherche à protéger Me Wade, qui, sans aucun doute, n’est pas étranger à la destination précise de ces fameux milliards taïwanais, qui risquent, s’il n’y prend pas garde, d’empoisonner son mandat et même ultérieurement sa vie. Alors, Macky Sall, en tant que principal responsable, élu pour conduire les destinées du pays pour les 5 prochaines années, il doit donner l’exemple, en se soumettant à tout exercice nécessaire, qui pourrait donner davantage confiance aux Sénégalais sur sa probité.
Les élucubrations, les vociférations et autres manifestations des dignitaires du PDS ne doivent pas nous émouvoir, elles ne sont qu’une sorte de fuite en avant pour masquer leurs forfaitures et à l’occasion se faire oublier. Il faut que la justice reste sereine et imperturbable, que les institutions en charge des audits, des vérifications et des investigations dans le cadre des biens mal acquis, de l’enrichissement illicite se mettent à l’œuvre avec détermination et livrent leur résultat aux Sénégalais, pour qu’ils sachent enfin, quel est le niveau réel du degré de vertu, de ces gens qui nous ont dirigés depuis tant d’années. C’est l’occasion, ou jamais pour la justice d’être ferme et intransigeant, pour montrer à tous, que nul n’est au-dessus de la loi et que tous les citoyens sont justiciables au même niveau d’égalité. Ce que Me Wade devrait tout de même savoir plus que tout autre, pour ne pas dire de manière aussi péremptoire, que son fils et ses militants incriminés, ne devraient pas être convoqués par la justice pour être entendus sur des affaires, où ils sont plus ou moins mêlés. Pour le professeur de droit qu’il est, ce n’est pas vraiment bizarre !
Pour Me Wade, ce n’est certainement pas de l’amnésie tout court mais, c’est plutôt une provocation de mauvais goût des citoyens sénégalais. Combien de fois, avons-nous assisté à des ballets de va-et-vient de citoyens, convoqués à la DIC pour un oui ou un non ? Mais les dignitaires du régime socialiste que n’ont –ils pas subi comme humiliations de la part de Me Wade après leur défaite ? Et le cas d’accusation gravissime de Mbaye Diouf, DG des Chemins de fer du Sénégal, est le plus extravaguant et ridicule comme forme de machination à la wadienne. Et pourtant, l’affaire s’est terminée comme une farce, par un non-lieu total dès qu’il accepta de transhumer au PDS. En vérité, si Me Wade avait de la hauteur tant soit peu, il devrait aller se terrer quelque part dans le monde avec les siens pour se faire oublier. Mais, hélas ! Il manque aussi du minimum de cette valeur.
Le voici encore, vouloir embarquer les chefs religieux dans une aventure, même après avoir quitté ou mieux chassé du pouvoir, pour faute lourde. Faut-il le rappeler à nos chefs religieux ? Oui absolument ! Dieu aime la vérité et nous intime de ne jamais nous en séparer quoi qu’il arrive. La vérité donc, ce n’est pas une chemise que l’on porte, elle doit être incarnée par chacun de mous et se manifester à chaque fois que de besoin. Beaucoup de marabouts, souteneurs de Me Wade par intérêt évidemment, à la veille de la présidentielle accusaient l’opposition et notamment le M23, comme ceux qui réveillaient Satan. Ils disaient ceci : « baayi len di yé fiitna, yé fiitna baxul ». Alors que, c’est bien Me Wade qui réprimait au vu et au su de tout le monde, les paisibles citoyens, qui ne faisaient que manifester leur désapprobation contre la 3e candidature et le régime de Me Wade. Fort heureusement, Dieu a bien tranché la vérité, dans la paix, en faisant de sorte par sa grâce, que Wade  soit parti sans effusion de Sang. Une parfaite manifestation de la vérité que seul Dieu, est capable! De grâce, que nos chefs religieux observent maintenant la plus stricte neutralité cette fois-ci, dans ce combat d’arrière-garde du revanchard Abdoulaye Wade, en s’abstenant de se faire encore embarquer pour quelque raison que ce soit, dans la mesure évidemment où ils ne peuvent pas lui cracher la vérité une fois pour toute, en lui disant de dégager. Il leur a fait perdre déjà beaucoup tabilbés, qui ne croient plus à certains marabouts plus attachés à Wade pour des raisons financières qu’Allah, son Prophète (PSL) et le Coran. Dieu est témoin de tout ce que nous faisons sur terre, et connait aussi mieux que nous, les motivations qui nous guident à agir dans un sens ou dans l’autre. Dieu aime le plus, ceux parmi nous, qui le craignent sans tricherie et qui ne sortent de leur bouche que la vérité. A bon entendeur salut !
 
Mandiaye Gaye




Mercredi 14 Novembre 2012
Notez


1.Posté par boumiputra le 14/11/2012 04:12
Rien a dire ou a ajouter. C'est clair, limpide et veridique. MERCI

2.Posté par faxapenda le 14/11/2012 09:58
Rien à dire domu baye, c'est clair limpide et véridique , je me retrouve à travers ton texte. Merci cher compatriote.

3.Posté par Citoyen sénégalais le 14/11/2012 10:45
Je suis tout à fait d'accord avec vous, si seulement notre cher Président pourrait lire cette lettre.
MERCI POUR TOUT.

4.Posté par koukou beuribagas (R3) le 14/11/2012 10:48
Si Karim Wade est coupable de crime économique qu''il rembourse et qu'il aille à Reubeuss.
Aucune intervention ne doit être tolérée, elle doit être considérée comme complicité de crime contre le peuple sénégalais. De quoi les marabouts ont peur ???
Tant que notre démocratie n'aura pas les moyens de défendre le peuple contre ces élites politiques pourries, on n'avancera pas.
Si Wade veut la Révolution au Sénégal qu'il pousse le bouchon et beaucoup de têtes vont tomber... Qu'il laisse la justice faire son travail. J'espère qu'on ira jusqu'au bout...

5.Posté par BOUNKATAB le 14/11/2012 11:20
VOILA. C'EST TOUTE LA VERITE.LES PDS, WADE EN TETE ONT VOLE ET DOIVENT PAYER.

6.Posté par Thierno Aliou DIAO le 14/11/2012 11:35
Je m'associe à mes prédécesseurs pour remercier l'auteur de cet article. Il a dit des choses très importantes dans un style simple; tout lecteur comprend parfaitement ce qu'il a écrit. Du reste, je souhaite que les marabouts sus-visés retiennent bien les leçons du passé récent afin d'éviter de retomber dans erreurs.
Si le président Macky faisait ce que l'auteur lui demande de faire, tous les sénégalais qui l'ont porté au pouvoir applodiraient des deux mains et le monde entier vérait en cela un exemple de probité indégnable. Et je pense qu'il ne court aucun risque en le faisant. Il aurait donné ainsi à notre justice des raisons supplémentaires d'aller jusqu'au bout de toutes les affaires à examiner.
Ce qui serait vraiment malheureux et regrétable c'est que les sénégalais découvrent, après son mandat, qu'il avait des précédants judiciaires avant qu'il n'arrivent au pouvoir.

7.Posté par Djiné le 14/11/2012 12:33
bonjour. diakhité djiné marabout féticheur. fai nimporte quel travail. il suffit de demandé. soigne tout sorte de maladie................. faible sexuelle et aussi augmente le sexe jusqua 50cm. donne le bayré du diable pour etre populaire o.
u pour que les filles te cour deriere. donne largent du diable tu peux etre millionnaire en quelques jours a laide de largent du diable ou largent de la poule noir ou largent de phirahouna. taide a avoir du travail. aide les modou modou pour avoir les papiers ou pour avoir un bon travail. aide a bagné le jeu EURO millionnaire si cest en france! taide a gagné le jeu GORDO si cest en espagne et en italie taide a gagné le jeu SUPER ENA LOTO ou le jeu BUON POMILEALLO. FAI NIMPORTE KEL TRAVALLE FAU JUSTE DEMANDER. PARLE WOLOF ET FRANCAIS. pour plus dinformation contacté le 774496963. MERCI NB: si tu vois po de resultat tu paies pas.

8.Posté par Ngagne le 14/11/2012 13:47
Il y a toujours un prix à payer ,Wade a fait du mal à des Sénégalais ,à qui il a arraché leur terre manu militari pour l'offrir à ses affidés (Bambilor)Ces terres ont été dépouillées de leurs éléments naturels et remplacées par des blocs de pierres représentant des futures sites d'habitations.Ces habitations connaîtront dans 10 ans le même sort que Gounass,Guinaw rails parce que ces zones ont toujours été des zones de culture et la nappe phréatique y est à portée de main Quel gâchis ,que de malheur en perspective ,tout çà par la faute d'une personne Maître Wade

9.Posté par diop max le 14/11/2012 15:26
En lisant l'article de Mr Gaye on sent une haine viscerale à l'encontre de Me Wade et de son fils,J'espère que cette agitation n'a pas sa raison d'etre en ce sens où la justice est entrain de faire ce qu'elle doit faire, Les sénégalais ont le plein droit de réclamer des éclaircissements sur la manière dont lrs bien puiblics ont été gérés durant le régime Wade,mais ij appartient à la justice de décider après investigations qui et qui doivent répondre devant une cour compétente des délits à eux reprochés,Et comme écrit dans l'article de Mr Gaye que Me Wade devrait lui meme etre poursuivi devant ia justice n'eut èté l'articke 101 de la Constitution ,alors et Macky ne subirait ij le meme sort, Silence laissons travailler la justice incarnée par des hommes intègres et compétents,















10.Posté par CRAFSENEGAL le 14/11/2012 15:39
AVANT HIER A TOUBA, UN PAUVRE MUSULMAN A ETE TUE POUR SOUSTACTION FRAUDULUSE DE MOUTON OU VIANDE.
QUEL DOIT ETRE LE SORT DES VOLEURS DE MILLARDS CONVERTIBLES EN MILLIERS DE TROUPEAUX DE MOUTONS.
WADE ET FILS MERITENT INFINIMENT LE BAGNE.
REVEILLEZ VOUS PA WADE N'EST RIEN D'AUTRE QU'UN TRICHEUR.
EN 1988 (ANNEE BLANCHE) A LA SUITE DES ELECTIONS , WADE NOUS A INVITE, UNE FOIS A REUBEUS (PRISON DE DAKAR) A LA GREVE DE FAIM. AU DEMEURANT, PA WADE NOUS TROMPAIT EN DEMENDANT A OUSMANE NGOM DE LUI DONNER DES BANANES DISCRETEMENT POUR MASQUER L'EPREUVE DE LA GREVE DE FAIM. A LA SUITE GORGUI NOUS FAISAIT CROIRE QUE " GREVE BI METINA MAIS IL FAUT CONTINUER".
CROYEZ MOI APRES AVOIR RUINER LA NATION, GORGUI RISQUE DE BRULER LE SENEGAL POUR BIEN VIVRE A VERSAILLES EN FRANCE CHEZ SA BELLE FAMILLE LES VERT. GORGUI DOU MOURIDE DOU SENEGALAIS DOU AFRICAIN : TOUBAB BOU NGNOUL LEU, SA FAMILE AY TOUBABS PUR SANG LAGN.

11.Posté par CRAFSENEGAL le 14/11/2012 15:39
AVANT HIER A TOUBA, UN PAUVRE MUSULMAN A ETE TUE POUR SOUSTACTION FRAUDULUSE DE MOUTON OU VIANDE.
QUEL DOIT ETRE LE SORT DES VOLEURS DE MILLARDS CONVERTIBLES EN MILLIERS DE TROUPEAUX DE MOUTONS.
WADE ET FILS MERITENT INFINIMENT LE BAGNE.
REVEILLEZ VOUS PA WADE N'EST RIEN D'AUTRE QU'UN TRICHEUR.
EN 1988 (ANNEE BLANCHE) A LA SUITE DES ELECTIONS , WADE NOUS A INVITE, UNE FOIS A REUBEUS (PRISON DE DAKAR) A LA GREVE DE FAIM. AU DEMEURANT, PA WADE NOUS TROMPAIT EN DEMENDANT A OUSMANE NGOM DE LUI DONNER DES BANANES DISCRETEMENT POUR MASQUER L'EPREUVE DE LA GREVE DE FAIM. A LA SUITE GORGUI NOUS FAISAIT CROIRE QUE " GREVE BI METINA MAIS IL FAUT CONTINUER".
CROYEZ MOI APRES AVOIR RUINER LA NATION, GORGUI RISQUE DE BRULER LE SENEGAL POUR BIEN VIVRE A VERSAILLES EN FRANCE CHEZ SA BELLE FAMILLE LES VERT. GORGUI DOU MOURIDE DOU SENEGALAIS DOU AFRICAIN : TOUBAB BOU NGNOUL LEU, SA FAMILE AY TOUBABS PUR SANG LAGN.

12.Posté par DEUG LA VERITE le 14/11/2012 16:04
Fils merci de traduire ce ke le peuple pense merci



Dans la même rubrique :