Me Wade : "Je ne répondrai pas aux religieux ni à Alain Juppé"


Me Wade : "Je ne répondrai pas aux religieux ni à Alain Juppé"
Le chef de l’Etat, Me Abdoulaye Wade, a fait part, vendredi à Dakar, de son option de ne pas répondre à certains religieux, ni à Alain Juppé, ministre français des Affaires étrangères.

‘’Je ne répondrai pas aux religieux’’, a-t-il déclaré. Il était interrogé par la presse qui recueillait ses impressions sur l’appel fait par certains marabouts pour l’inviter à retirer sa candidature à la présidentielle du 26 février 2012.

Le Khalife général de Léona Niassène (Kaolack, centre), par la voix de son fils Mohamed, a invité le président Wade à se retirer de la course à la présidentielle.

L’Association des Imams et oulémas et deux autres religieux (les fils de feu Serigne Abass Sall de Louga et de feu Serigne Abdoul Aziz Sy Dabakh) ont lancé le même appel.

Concernant la déclaration du ministre d’Etat Alain Juppé, allant dans le même sens, le chef de l’Etat a souligné que le ministre sénégalais des Affaires étrangères, Madické Niang, s’est déjà expliqué sur le sujet.

‘’Je n’ai pas droit en public à répondre à des ministres des Affaires étrangères parce que c’est un sous-ministre des Affaires étrangères des Etats-Unis qui a parlé et M. Juppé n’est qu’un ministre, si le chef de l’Etat français Nicolas Sarkozy parle, je lui répondrais’’, a-t-il relevé.

‘’Je me contente de la réponse de mes ministres du même niveau’’, a réaffirmé le président sénégalais qui procédait à l’inauguration à Dakar-Hann du Centre de contrôle technique de véhicules (CCTV).
Vendredi 3 Février 2012
APS




1.Posté par tam le 03/02/2012 17:58
Mrci a notre presi.ils savoir a qui repondr en tant que chef d etat

2.Posté par ASTOU le 03/02/2012 18:03
Pourqoui ve publiez-vous pas cette déclaration du Parti Communiste Français ?

COMMUNIQUE DE PRESSE

Élections/Sénégal : le PCF apporte son soutien aux forces démocratiques
sénégalaises (PCF)

Le PCF exprime sa grande préoccupation devant la tension croissante et une
crise politique aigüe au Sénégal, issue de la décision controversée du
Conseil constitutionnel de valider la candidature du Président sortant
Abdoulaye Wade.
Les forces démocratiques sénégalaises, mobilisées au sein du M23, ont
organisé des manifestations pacifiques dans tout le pays. Ces
manifestations, durement réprimées par le pouvoir, se sont dramatiquement
soldées par la mort de plusieurs manifestants et par de nombreux blessés.

Les forces démocratiques sénégalaises sollicitent légitimement la solidarité
des communistes, des progressistes et de la gauche en France.
Le PCF réaffirme son soutien à l'ensemble de ces forces au Sénégal et
notamment au M23 dans sa lutte pour la justice sociale, la démocratie, pour
un État de droit et des élections transparentes et libres.
La validation de la candidature de Abdoulaye Wade et le rejet infondé de
certaines candidatures dont celle de Yousou Ndour, ont suscité une très vive
réaction de l’opinion publique nationale et y compris sur le plan
international, avec une mise en cause directe de la crédibilité de l’arrêt
rendu par le Conseil Constitutionnel. Pour les forces vives sénégalaises,
cet arrêt est une décision grave et dangereuse qui ébranle les traditions
démocratiques du Sénégal, menace la paix civile et la stabilité du pays. Il
est par ailleurs contraire à l’esprit du Protocole additionnel de la
Communauté Économique et de Développement des États de l'Afrique de l'Ouest
( CEDEAO ) sur la démocratie et ce qu'on appelle dans ce protocole la bonne
gouvernance.

Le PCF apporte son plein soutien aux forces démocratique du Sénégal qui
exigent le respect des aspirations légitimes du peuple, et notamment la
liberté d'expression et de manifestation. Les interpellations et
arrestations arbitraires, la répression et les brimades qui visent les
citoyens et les leaders du mouvement social et politique sénégalais doivent
cesser.

Parti communiste français,

Paris, le 2 février 2012.

3.Posté par acd le 03/02/2012 18:08
Wade n"a jamais été arrêté dans la rue. Toutes les arrestations dont il a été l'objet, l"ont été chez lui au Point E. C"est un grand menteur. Ceux qu3on prenait dans les manifs c"est Savané, Dansokho et autres. A son age il doit modérer son langage, comme il ne se sent jamais dans la peau d"un PR il a un langage ordurier et indigne pour son rang, son age et son parcours. serigne Mansour Sall l"a dit, il doit se tourner vers Dieu pour le reste de sa vie au lieu d"être là a faire du dagasanté ou du téssanté ak fén

4.Posté par Billal le 03/02/2012 21:00
Il était déjà impopulaire et minoritaire. Avec tous ces religieux qui sont contre lui, il n'atteindra pas les 15%.

5.Posté par Mogna le 04/02/2012 01:31
Wade=Satan il est très dangereux à son âge 90 ans il doit aller se reposer que Dieu nous l'enlève pour le bonheur des sénégalais



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016