Me OUSMANE NGOM, ANCIEN MINISTRE DE L’INTÉRIEUR SUR LES DERNIÈRES HEURES DE WADE AU POUVOIR : «Lorsque j’ai dit à Wade d’appeler Macky pour le féliciter, il m’a dit ‘’doumako def’’ avant de m’éconduire...»

Me Ousmane Ngom, le dernier ministre de l’Intérieur sous l’ancien régime, a fait des révélations fracassantes sur les derniers instants de Me Abdoulaye Wade au Pouvoir. C’était devant une forte délégation présidentielle venue présenter les condoléances du Chef de l’Etat à Médoune Thiam qui a perdu récemment sa fille.


Libération est en mesure de révéler que Me Ousmane Ngom a révélé publiquement les coulisses de ce fameux début de soirée du 25 mars 2012 lorsque Abdoulaye Wade, dont il était le ministre de l’Intérieur, perdait le Pouvoir.
Il y a de cela quelques jours en effet, Macky Sall avait envoyé une forte délégation dirigée par Mbaye Ndiaye et composée des ministres Yakham Mbaye, Youssou Touré, de la députée Fatou Diouf, de Abdou Aziz Ndiaye, de Moustapha Kamal Thiam... pour présenter ses condoléances à Médoune Thiam, ce militant de la première heure qui l’avait accueilli en grandes pompes en 2009 à Castors au moment où il n’était pas «fréquentable».
Il se trouve que Ousmane Ngom est l’oncle de Médoune Thiam même si ce dernier est plus âgé que lui. Devant cette assistance donc - on notait aussi la présence du chanteur Pape Diouf - le denier ministre de l’Intérieur de Wade qui a insisté sur les fortes convictions de Médoune Thiam, tout comme Mbaye Ndiaye a levé un coin du voile sur cette fameuse journée du 25 mars 2012, lorsque Me Abdoulaye Wade perdait le Pouvoir.
«C’est vers 18 heures que je suis allé au Palais pour dire à Me Abdoulaye Wade que les jeux étaient faits car les tendances donnaient Macky Sall vainqueur du deuxième tour. Je lui ai dit que Dieu en a voulu ainsi. Il m’a dit : ‘’c’est impossible’’. Puis, il a ajouté qu’on lui a dit que le ministre de l’Intérieur que j’étais était capable de renverser les tendances. Je lui ai dit que non, ce n’était pas possible et je suis parti», a affirmé en résumé Ousmane Ngom.
Le dernier ministre de l’Intérieur de Wade d’ajouter : «Quinze minutes après, je suis revenu au Palais. J’ai dit au Président que maintenant, il s’agissait de tendances lourdes et qu’il est sûr que Macky Sall passe puisqu’au plus, nous n’aurons pas 40 % des voix. Je lui ai dit qu’il était temps qu’il appelle Macky Sall pour le féliciter. Il m’a rétorqué : ‘’Duma ko def’’ (ndlr : Je refuse). Je lui ai rappelé qu’il devait le faire car il avait dit qu’il ne ferait pas moins que Abdou Diouf qui, en 2000, l’avait appelé pour le féliciter. Il m’a éconduit. Je suis retourné à mon bureau. Mon téléphone a sonné. C’était Me Wade qui me demandait de lui trouver le numéro de téléphone de Macky Sall. Le reste, vous le savez...», a ajouté Ousmane Ngom dont les propos ont été rapportés par plusieurs sources.
Il convient de préciser que l’ancien ministre de l’Intérieur a profité de l’occasion pour revenir sur sa décision de soutenir Macky Sall. «Je le fais d’abord parce que je crois en Dieu», a-t-il avancé non sans préciser que, pour avoir fréquenté l’homme, il connaît ses ambitions pour le Sénégal.
Le ministre d’Etat Mbaye Ndiaye a salué le courage de Ousmane Ngom en rappelant que jeunes, durant les années de braises du Pds, ils avaient été pris à partie, lui et Serigne Diop, par des socialistes à Guédiawaye et que c’est l’ancien ministre de l’Intérieur qui leur a servi de bouclier.
Samedi 1 Octobre 2016
Dakaractu




1.Posté par DEUGUE le 01/10/2016 10:13
ki dou gor souba nilaye déf macky

2.Posté par diop le 03/10/2016 14:59
Bonjour,
je vends un terrain de 150m2 sise à Diamniadio à coté de l'université Amadou Makhtar MOW et du CICAD.
Si vous êtes intéressés, merci de me contacter sur le 774298972

3.Posté par marie ndiaye le 03/10/2016 20:48
Curieux senegal mon pays. Quel dommage qu'on puisse en arriver là

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016