Me MOUSSA DIOP, PRÉSIDENT DE AG/JOTNA : " Si le Non triomphe, le pays restera bloqué jusqu’en 2019 "

Dans le nord du pays ce week-end, le président d’Alternative générationnelle (Ag/Jotna), Me Moussa Diop, a soutenu que le triomphe du NON sur le OUI au prochain référendum bloquera toutes les activités du pays jusqu’en 2019.


Me MOUSSA DIOP, PRÉSIDENT DE AG/JOTNA : " Si le Non triomphe, le pays restera bloqué jusqu’en 2019 "
L’issue du référendum du 20 mars 2016 prochain hante le sommeil de la mouvance présidentielle. Selon ses membres, il est plein de conséquences pour la marche et le fonctionnement correct des activités du pays. C’est en tout cas l’avis du président d’Alternative générationnelle (Ag/Jotna). Me Moussa Diop qui  a sillonné le nord du pays ce week-end estime que ‘’si le NON triomphe sur le OUI à l’issue de ces consultations, le pays sera bloqué jusqu’en 2019, date de la prochaine élection présidentielle’’.

C’est dans le village de Thiago, dans la commune de Mbane que le Directeur général de Dakar Dem Dikk a débuté son périple qui l’a conduit à Dagana et à Podor où il a tenu un grand meeting. Devant les populations de ces contrées, Me Moussa Diop a expliqué les enjeux du prochain référendum. Selon lui, les 15 mesures soumises à l’appréciation des populations sénégalaises visent à approfondir la démocratie sénégalaise, à procéder à l’équilibre des pouvoirs et à améliorer le fonctionnement de nos institutions pour une meilleure prise en charge des besoins des citoyens. Mais, se désole-t-il, l’opposition fait dans la désinformation pour détourner l’attention des populations de l’essentiel. Une telle stratégie, à l’en croire, vise simplement à combattre le président de la République.

‘’Nos adversaires ne sont préoccupés que par le fauteuil présidentiel. C’est pour cette raison qu’ils épiloguent depuis lors sur la réduction du mandat présidentiel en disant que Macky Sall a trahi à sa parole. Mais sachez que le président de la République ne s’est jamais renié. Il est allé jusqu’au bout de sa promesse mais il a été obligé de se conformer à l’avis du Conseil constitutionnel qui accepte la réduction du mandat présidentiel de 7 à 5 ans mais à partir de 2019’’, a expliqué Me Moussa Diop. L’allié de Macky Sall demande ainsi à l’opposition d’être plus républicaine et plus responsable. En outre, il a demandé aux opposants de croire à la volonté divine et de patienter encore parce que Macky Sall n’est pas encore parti du pouvoir.

Enquête 
Mardi 1 Mars 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :