Me El hadji Diouf : " Organiser des élections avec un ministre de l'Intérieur apolitique fait désordre (...) Le HCCT est inutile (...) Je suis contre les députés de la Diaspora car cela n'a pas de sens "


Interrogé par Dakaractu, l'avocat et honorable député Me El hadji Diouf a approuvé le choix porté sur le ministre de l'Intérieur pour organiser les élections. 
Selon Me Diouf : " l'organisation des élections par le ministère de l'intérieur, c'est ça qui est normal. Dans les pays où il n'y a pas de démocratie, on ne fait pas confiance à ce ministère et au Gouvernement, alors, les élections sont organisées par une structure indépendante. Mais en France, aux USA et même ici, car le Sénégal est devenu un grand pays démocratique pour avoir connu deux alternances pacifiques, on ne doit pas emmener un ministre apolitique, ça fait désordre. Sarkozy a organisé des élections avec un ministre de l'Intérieur qui appartenait à son parti et il a perdu. Alors qu'on arrête de parler de ministre de l'Intérieur apolitique, nous ne sommes pas au Congo, le Sénégal est une démocratie majeure. Il faut respecter la démocratie sénégalaise qui a atteint la majorité".
Parlant de l'augmentation du nombre de députés, l'honorable député Me El hadji Diouf déclare que : "il y a des opposants qui veulent présenter le Sénégal comme un pays pauvre qui ne doit pas investir dans ses institutions. C'est du libéralisme partisan alors que l'Assemblée nationale est une institution incontournable qui existe dans tous les pays du monde parce que c'est le siège de la représentation nationale et la maison du peuple. Elle porte des lois et contrôle le Gouvernement. Ce n'est pas le cas du HCTT que j'ai dénoncé qui est inutile. Il ne sert qu'à caser des alliés et la classe politique. C'est inutile mais l'opposition n'en parle même pas, alors que ce sont ces institutions qu'il faut éliminer pour augmenter le nombre de députés et le porter à 200 ou plus. Tous les sénégalais sont défendus ici et tous les citoyens de tous les coins du Sénégal doivent être représentés. La population sénégalaise augmente, alors le nombre de député doit aussi augmenter. Si la population augmente et que la démographie est galopante, le nombre de député doit aussi augmenter. Par contre, je suis contre les députés de la diaspora car cela n'a aucun sens.  Ça viole la constitution et la représentation de l'assemblée nationale qui dit que le député représente le peuple sénégalais. La diaspora fait partie du peuple sénégalais. Tous les sénégalais partout où ils se trouvent, ils sont sénégalais alors le peuple est unique"
Lundi 2 Janvier 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :