Me El Hadj Diouf, avocat d’Aramine M'backé, sur la plainte contre son client : « Il y a eu des gens hauts placés qui lui ont demandé de ne pas parler… »


Me El Hadj Diouf, avocat d’Aramine M'backé, sur la plainte contre son client : « Il y a eu des gens hauts placés qui lui ont demandé de ne pas parler… »
 
La conférence de presse qui devait se tenir cet après-midi pour évoquer la plainte pour abus de confiance portant sur 549 millions de francs Cfa, introduite par la dame Oumy Thiam à l'encontre du patron de MRS groupe, société pétrolière appartenant à l’homme d’affaires Nigérian, Aliko Dangote a été tout simplement annulée du fait de l’intervention de hautes personnalités religieuses.
C’est du moins, la version servie par son avocat Me El hadj Diouf. « Nous sommes dans une société qui a ses réalités.  Serigne Aramine est un M'backé et chez le mouride la hiérarchie est importante. Il y a eu des pressions qui viennent des plus hautes autorités religieuses, de la République et du monde des affaires. » Dira-t-il.
Tentant de blanchir son client il indiquera en outre, «on ne peut pas prendre 500 millions de francs CFA à une femme et être libre dans ce pays. Mais on ne va pas répondre, on lui a demandé de ne pas parler, donc il s’en tient aux instructions de la hiérarchie, en attendant d’y voir plus clair. Maintenant si les attaques continuent, il sera obligé de demander à ses parents l’autorisation de parler... »
Pour rappel, la femme d’affaires Oumy Thiam, l’une des premières sénégalaises vendeuses de pièces détachées, accuse Aramine M'backé, d’abus de confiance et d’escroquerie. Oumy Thiam indique que l’homme d’affaires l’avait approchée au tout début pour une importation de sucre qui devrait lui faire gagner 600 millions de francs Cfa par bateau.
Convaincue par Aramine M'backé, elle dit avoir décaissé 549 millions de francs Cfa qu’elle a remis au collaborateur de Dangote. La dame estime que l’argent a été remis à ce dernier en 3 tranches. Lors de la première tranche, Oumy Thiam nous apprend qu’elle a décaissé 250 millions de francs Cfa pour le contrat revolving de 4 bateaux de sucre qui devaient lui rapporter chacun 600 millions de francs Cfa.
 Lors de la deuxième tranche, la dame soutient avoir remis 178,5 millions en espèces pour la lettre de crédit. Et pour la dernière tranche, elle indique avoir fait deux virements de 113 000 dollars chacun (soit 56,5 millions Fcfa par virement).
 
Vendredi 13 Février 2015
Dakar actu




Dans la même rubrique :