Me Amadou Sall : " La Justice au Sénégal, elle n'existe plus. Elle s'est effondrée..."


Me Amadou Sall : " La Justice au Sénégal, elle n'existe plus. Elle s'est effondrée..."
Parlant de la situation actuelle de la Justice Sénégalaise, l'avocat Me Amadou Sall déclare : "Il faut se rendre à l'évidence et cesser de parler de la Justice au Sénégal. Elle n'existe plus, elle s'est effondrée tant la servilité de certains l'a complètement gangrenée. Devant une telle situation, il est devenu incontestable que les citoyens, tous les citoyens sont en sursis et il leur suffira d'exprimer une opinion publique contraire pour se retrouver dans la tourmente, de tracasseries policières ou d'arrestations et détentions arbitraires. C'est notre démocratie et notre système de valeurs qui sont en danger du fait de l'incompétence structurelle de ceux qui nous dirigent, mais aussi et surtout, du fait de leur incapacité à accepter toute forme de remise en cause et toute critique est considérée comme une attaque personnelle contre eux, qui, de toute leur vie, n'ont jamais imaginer diriger"
Mercredi 8 Mars 2017
Dakaractu




1.Posté par ass le 08/03/2017 16:56
Honte pour mon pays.

2.Posté par Ndoye birame le 08/03/2017 18:17
Vas te faire foutre.

3.Posté par barou le 08/03/2017 22:55
....complots ou pas complots c'est autre chose.....là je laisse cet aspect aux politiques....sur le plan "technique" le khaf a fait preuve d'amateurisme à plusieurs niveaux en particulier sur sa communication...à chaque fois qu'il "parle..il s'enfonçait"....le genre c'est une pratique datant de....je refuse de donner la liste des bénéficiaires alors que personne ne le lui a demandé..."confreriser" les choses etc..il a semblé oublié c que une mission de l'IGE est d'abord une mission d'appui/conseil...personne ne maîtrise les procédures administratives et comptable donc c'est l'occasion d'une mise à niveau ...dans sa "réponse" il aurait humblement notifié qu'il ignorait certains aspects de la procédure..la pire des chose qui lui serait arrivées serait à la limite "un ordre de recettes.." blâme etc......les IGE personnes ne maitrisent mieux que ces gens les procudures et les regles admisntrative et la comptabilité publique...ensuite ils ont une experience justement terrible...c'est des renifleurs . l'autre erreur de khaf c'est l'amalgame entretenu à dessein entre caisse d'avance fonds politique/caisse noire; etc pour faire face aux innombrables sollicitations du maire .....soigner des malades etc..sur ce registre les avocats vont vraiment express..suivre ce lien pour bien comprendre les choses..
http://www.dakaractu.com/Caisse-d-avance-Les-precisions-l-amicale-des-inspecteurs-du-travail-et-le-syndicat-du-Tresor_a127667.html

Pour le reste il ya des tonnes de chapitres dans un budget (nomenclature) dont beaucoup régissent les aspects sociaux: aide aux indigents; bourses, aides scolaires; aide aux asc; ; inondations; etc...sur le plan social une mairie qui dispose de ressources dispose donc de mille possibilités pour aider les populations mais nak tout est réglementé.. et selon des procédures...administration n'aime pas souvent le "liquide" même si ça permet de régler des cas sociaux....je suis indigent je vais remplir des formulaires soit pour une hospitalisation soit pour de l'aide et la procédure suit sons cours...vivres ou argent mais à travers un "bon ou par mandat"....traçable....rien de plus transparent que les procédures administratives un bic ou une rame de papier suit tout un "itinéraire" ...mais now tout le monde s'en f....une caisse d'avance doit être justifiée ...une comptabilité matière doit être tenue...sa plus grosse erreur c'est "le faux" à travers le GIE...on sourit quand j'attends dire qu'un tel et un tel en ont bénéficié on va déballer et alors... là n'est pas le problème....le gros problème est dans le faux....la conversion de riz-mil..en liquide là est la question mais au Sénégal on fait exprès c'est ceux qui ne savent pas qui s'expriment sur des chose qu'ils ne connaissent pas...et l'erreur la plus monumentale de Khaff qui est expert en décentralisation en plus...est d'oublier que cette affaire est plus une question administrative... comptable et financière...que juridique...... et tes avocats que j'ai entendus là ne semblent pas maîtriser ces aspects...



Dans la même rubrique :