Me Amadou Sall : « Karim, on lui a imposé des conditions. Il a donné sa parole... »


Réagissant sur l’accord présumé passé entre l’Etat et l’ex prisonnier Karim Wade, son avocat Me El Hadj Amadou Sall de confirmer qu’il y a bien eu transaction. « Quand il est sorti c’est le fils aîné du Khalife général des mourides qui l’attendait quelque part où il a reçu des prières.  Ce qui veut dire qu’il y a eu des tractations à ce niveau ». Il dira aussi que des amis de Karim Wade sont intervenus pour les conditions dans lesquelles le Président de la République va accorder sa grâce ».
A la question de savoir est ce que le Gouvernement lui a donné l’ordre de quitter le territoire après sa libération, l’avocat s’est voulu clair « absolument je confirme ». Aujourd’hui Karim Wade s’il le voulait demain il serait au Sénégal, il a la liberté de ses mouvements. Mais il ne le fait pas pour une seule raison, c’est qu’on lui a imposé des conditions ». Selon Me Sall, Karim Wade n’a pas signé une demande de grâce...
Mardi 28 Juin 2016
Dakar actu




1.Posté par Mak Rewmi le 28/06/2016 18:54

2.Posté par Salieu Ceesay le 29/06/2016 04:39
Karim Wade nest pas demandeur de grâce présidentielle par conséquent,il reste et demeure le candidat du pds et doit se présenter aux prochaines élections

3.Posté par Khady le 29/06/2016 16:27
Lui c'est le plus grand perdant dabord du. Temps du P.D.S il n'a rien il a été oublié aujourdhui ,regarder le tour ou le manque de considération de Karim wade à l'endroit de Me Sall le perroquet du village



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016