Mbacké : Le Médecin-chef se dédouane et ses proches accusent


Mbacké : Le Médecin-chef se dédouane et ses proches accusent
Le médecin chef qui ne semble nullement ébranlée par le mouvement d’humeur a balayé d’un revers de main toutes les accusations contenues dans le mémorandum.   «Ceux qui s’agitaient sont des agents de santé communautaires et des stagiaires. Le personnel cadre a travaillé et le centre de santé a fonctionné normalement. Tous les lits ont été renouvelés, nous avons même un surplus de matelas. Pour l’achat de médicaments, nous venons de passer une commande 5 millions, le 27 octobre dernier. Les médicaments qu’on autorise sont à disposition et en quantité suffisante. Tout se passe dans les règles de l’art. Les indicateurs sont au vert. Si vous jetez un coup d’œil sur les statistiques vous vous rendez compte que nous sommes presque à 0% de mortalité infantile. Les quelques cas de décès que nous avons enregistrés sont des référés qui arrivent tardivement dans un état critique. Le paludisme, la tuberculose le Vih Sida ont connu une baisse considérable. La gestion de la Cmu est claire comme de l’eau de roche et c’est une réalité à Mbacké.  Bref le district sanitaire de Mbacké se porte très bien et ceux qui parlent le savent mieux que moi».
Madame Adama Aïdara qui n’a pas voulu charger son adjoint ne sera pas suivi dans sa logique par ses partisans qui ont exhibé devant la presse les manquements du Dr Mamadou Ndiaye médecin chef adjoint qui était à la tête de la fronde.  Deux cas concrets de faux et usage de faux sur documents administratifs ont été relevés, selon eux. «Le Dr Mamadou Ndiaye, médecin-chef adjoint, a été pris en flagrant délit de falsification de certificat de visite et contre visite. Il s’est procuré le cachet d’un médecin du nom de Soda Guèye en service à l’hôpital Ndamatou et faisait en même temps la visite et la contre-visite après avoir estampillé son cachet pour la visite», accuse notre interlocuteur qui a requis l’anonymat, mais confirmé dans ses propos par le médecin chef qui garde par devers elle le document compromettant signé le 06 février 2013.
Les proches du médecin-chef ajoutent qu'«il se procurait des fils de suture dans le marché noir qu’il revendait dans la pharmacie du district, c’est le médecin-chef qui a mis fin à cette pratique. Le Dr Mamadou Ndiaye est derrière toute cette agitation et n’eût été celle qu’il combat aujourd’hui, il irait directement en prison parce que le mari du médecin à qui il a volé le cachet et cette dernière sont venus ici pour le menacer d’une plainte. N’eût été la clémence de Mme Mbacké, il serait en prison pour faux et usage de faux sur un certificat médical». Ils concluent par une question : «Comment voulez-vous qu’une personne pareille prétende vouloir diriger une structure aussi stratégique que celle du district sanitaire de Mbacké dont il lorgne le poste depuis longtemps ? »
 
Mardi 3 Novembre 2015
Dakar actu




1.Posté par Amadou DIOP le 03/11/2015 09:20
Je suis profondément déçu par les accusations gratuites sur cet homme d'une valeur sure qui sue, jour et nuit pour la santé à Mbacké. Yalla am na! bougnou ko fatté! Té kham né yow mal khiyam di na nieuw! les pseudo journalistes qui ont comme métier unique l'extorsion de fonds doivent revoir leur copies: EL Modou, Mbaye Mbodj et autres. Euleuk di na gnaw trop!

2.Posté par Papa Ndiaye le 03/11/2015 09:31
Le docteur Ndiaye est unanimement connu par les populations Mbackoises comme un homme humble simple facile d'accès et sutout tres compétent. Rappelez vous lors de son dernier entretien sur les ondes de sud fm. Le spopulations avaient manifesté leur joie. il etait plébiscité. aujourdhui, je sais toute la population de Mbacké sera affectée par un depart de cet homme d'une valeure sure! Debout populations de Mbacké!

3.Posté par ndeye maguette sow le 03/11/2015 09:41
je suis une malade qui fréquente le district de Mbacké. Jai tjrs été tres bien accueillie par le Docteur Ndiaye qui nous traite comme des pachas! je voudrais tt simplement lui dire de croire en Dieu car Deug rék moy moudj!



Dans la même rubrique :