Materazzi ne regrette pas d'avoir provoqué Zidane (Voir le site Euro 2016 de football)

Le 9 juillet 2006, Zidane était expulsé de la finale de la Coupe du monde après un coup de boule sur le défenseur italien. Dix ans après, Marco Materazzi s'explique.


Materazzi ne regrette pas d'avoir provoqué Zidane (Voir le site Euro 2016 de football)
Il y a dix ans jour pour jour, un drame se déroulait à Berlin. Embarquée dans des prolongations aussi incertaines que passionnantes, l’équipe de France pousse. L’Italie résiste, sauvée par un Buffon des grands soirs. Puis vient la 109ème minute. Marco Materazzi est au sol. Il faudra quelques secondes pour comprendre ce qui s’est passé. Zidane, héros jusque-là de la finale, est expulsé pour un coup de tête. « Oh non Zinedine, pas toi, pas maintenant, pas après tout ce que tu as fait. »

Il n'a pas insulté la mère de Zidane

Une décennie plus tard, l’Italien est revenu sur ce geste dans L’Equipe. Il ne regrette rien. « On voit sur les images qu’il me parle. Je lui demande deux fois de répéter pour être sûr de bien comprendre, la troisième fois je lui réponds parce que je comprends qu’il se moque de moi. En fait, on jouait le même match, on avait marqué tous les deux mais lui était un grand champion et moi, j’étais nul, je n’étais pas dans le même monde. C’est comme ça que j’ai perçu ses moqueries et j’ai réagi. » Mais qu'a-t-il dit au Ballon d'Or 1998 ?

L'ex-joueur de l'Inter a évoqué la soeur du champion du monde. « Je trouvais que c’étaient des mots certes stupides mais qui ne méritaient pas de provoquer une telle réaction. Si vous allez sur n’importe quel terrain de foot en banlieue de Rome, Naples, Turin, Milan ou Paris, vous réaliserez que ce que j’ai dit est plutôt soft par rapport à ce qu’on y entend, explique le défenseur. Ce qui m’a le plus agacé, c’est que certains supporters ou journalistes aient raconté que j’avais insulté sa mère. Je ne me serais jamais permis d’offenser sa maman, car j’ai perdu la mienne il y a longtemps. »

Expulsion grâce à la vidéo

Retour à Berlin en 2006. Sur les ralentis, on voit le défenseur parlait à l’ex-numéro 10 des Bleus. Ce dernier fait demi-tour, se rapproche de Materrazi et lui donne un coup de tête dans la poitrine. L’Italien s’écroule. Les secondes qui suivent sont décousues. C’est l’assistant – vraisemblablement grâce à la vidéo – qui signale la faute du capitaine français qui sera expulsé.

Zidane n'a jamais demandé pardon

Zidane avait réalisé une finale presque parfaite, marquant un penalty d’une Panenka osée. Il avait, dans la prolongation, poussé Buffon à faire une parade exceptionnelle sur un coup de tête dont il avait le secret. Sans son guide, la France allait perdre au tir au but. Depuis les deux hommes ne se sont jamais reparlé de ce coup de boule. « Il ne m’a jamais demandé pardon, mais ce n’est pas grave. S’il ne sent pas l’envie de s’expliquer avec moi, je respecte ça (…) Si cette explication n’est pas naturelle et spontanée, il est préférable qu’elle n’ait jamais lieu. »

Dimanche, dix ans après, l’équipe de France a les moyens de goûter de nouveau à la victoire !
Samedi 9 Juillet 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :