Massification de l’Urd : Djibo veut faire transhumer 10 partis d’opposition

Comme pour démontrer sa capacité de mobilisation, le parti de Djibo Ka compte faire la rentrée politique de son leader le 6 août à venir. Et dans ces circonstances, ce sont des partis opposés au pouvoir qui sont appelés à se joindre à lui.


Massification de l’Urd : Djibo veut faire transhumer 10 partis d’opposition
Les rénovateurs veulent massifier leur formation dans la capitale sénégalaise par le truchement d’une coalition de 10 partis. Ils l’ont annoncé hier à l’issue d’une rencontre avec les militants, au siège de la formation politique de Djibo Ka, à Bopp. Le député Omar Seck, secrétaire en charge de la vie politique à l’Union pour le renouveau démocratique (Urd), a indiqué que son parti travaillait en vue de la formation d’une grande coalition politique. «Nous sommes dans une logique de remobilisation des troupes. Dans cette perspective, nous prévoyons une grande manifestation le 6 août 2016 à la salle du 4 avril du Centre international de commerce extérieur du Sénégal (Cices)», a-t-il souligné. 
Le parlementaire s’explique « Nous voulons que cette première sortie de Djibo Ka depuis qu’il a rejoint la mouvance présidentielle, soit une grande réussite. C’est dans ce sillage que 10 partis de l’opposition, qui avaient tous voté Non lors du dernier référendum, se joindront à notre parti. »
Comme quoi, en plus de faire transhumer des individus, le parti de Djibo veut faire changer d’orientation stratégique des formations politiques. 
En dehors de cette réunion, le leader de l’Urd compte rencontrer les femmes et les jeunes du parti, pour les motiver davantage. Son suppléant à l’Assemblée nationale estime que « la politique, c’est l’engagement mais aussi la proximité, le Président Djibo Leity Ka fera des visites de proximité dans toutes les sections du département. »
Moussa Diallo, le Secrétaire politique de l’Urd a semblé de son côté vouloir ruer dans les brancards de ses camarades. Selon lui, le parti doit d’abord être structuré avant de commencer à parler de grande mobilisation. Il a souligné : «La priorité est la structuration du parti avant tout, surtout en y mettant les moyens qui siéent, avec comme socle l’éducation et la formation.» 

Le Quotidien
Jeudi 28 Juillet 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :