Mary Teuw Niane malmené : « Les présumés 300 milliards qui ont été dépensés pour les revendications du SAES, c’est 300 milliards de contre vérité », selon le SAES


Mary Teuw Niane malmené : « Les présumés 300 milliards qui ont été dépensés pour les revendications du SAES, c’est 300 milliards de contre vérité », selon le SAES
Le syndicat autonome des enseignants du supérieur était en conférence de presse cet après-midi pour apporter la réplique à Mary Teuw Niane, leur ministre de tutelle qui avait en proféré des menaces contre le syndicat, notant par ailleurs que 300 milliards de francs CFA avaient été investis dans les revendications dudit syndicat.
Et pour apporter la réplique comme il se devait, les syndicalistes ont mis les petits plats dans les grands. En sus de la présence massive de tous les coordinateurs des Universités, un film de huit minutes retraçant les situations chaotiques qu’a traversé l’université a été projeté avec au centre de ces dernières, Mary Teuw Niane.
Par la suite, c’est Seydi Babacar N'diaye coordinateur national du syndicat autonome des enseignants du supérieur qui a allumé la première mèche en indiquant  à l’endroit du ministre bien sûr, que « le plus gros pêché de l’islam est le mensonge ».
Yankhoba Seydi, coordinateur du Saes chargé de revenir sur les 300 milliards présumés injectés dans les revendications du SAES, dira que ce sont plutôt « 300 milliards de contre-vérités distillés par le Gouvernement et le SAES dit non. »
«  Ce que le Gouvernement, par le canal du ministre a fait, c’est de nous reprendre ce que l’on appelle le programme de développement de l’enseignement supérieur et de la recherche. C’est le coût de ses dépenses là qui s’élèvent à 300 milliards.
Quand un gouvernement ose falsifier la vérité pour mettre en mal un syndicat sérieux avec les populations, c’est grave! »
Il a invité les corps de contrôle de l’Etat, comme l’OFNAC et l’IGE à s’autosaisir et procéder à l’audit de nos universités. « Si c’est cette somme qui est supposée entrer dans l’Université alors que ce n’est pas le cas, il va falloir que l’on prenne tout de suite les devants », dira t-il...
Vendredi 1 Avril 2016
Dakar actu




Dans la même rubrique :