Maroc Telecom décroche la licence 4G en Côte d’Ivoire


Maroc Telecom décroche la licence 4G en Côte d’Ivoire
L'opérateur marocain, actif en Côte d'Ivoire sous la marque "Moov", a déboursé 50 milliards de F CFA (76 millions d'euros) pour le paiement de la première tranche de la licence globale de télécommunication.

Selon un communiqué publié le 25 janvier par la présidence ivoirienne, Maroc Telecom a récemment obtenu la nouvelle licence mobile – dénommée licence globale -, qui permet aux opérateurs d’utiliser toutes les technologies du mobile (3G et 4G inclus) et de l’internet.

Le texte a été publié à l’issue d’une rencontre entre le président ivoirien Alassane Ouattara et Abdeslam Ahizoune, président du directoire de Maroc Telecom, organisée lundi à Abidjan.

Le communiqué indique que l’opérateur chérifien a versé 50 milliards de F CFA (76 millions d’euros), une somme « représentant la première tranche de cette transaction », sans plus de détails sur les échéances ou les modalités des prochains versements.

Coût

Les autorités ivoiriennes ont fixé le coût de la nouvelle licence globale à 100 milliards de F CFA. Avant Maroc Telecom, Orange et MTN, leaders du marché, avaient déboursé mi-décembre 2015 une « première tranche » de 50 milliards de F CFA et de 75 milliards de F CFA respectivement, de façon à pouvoir offrir dès cette année la technologie 4G. Ces opérateurs ont toutefois indiqué leur volonté de poursuivre les négociations avec l’État, pour obtenir une baisse éventuelle du coût de la licence.

Pour Abdeslam Ahizoune, cité dans le communiqué de la présidence ivoirienne, l’attribution de la licence globale « ouvrira la voie à plusieurs autres investissements et permettra de ‘densifier’ la 3G, la 4G et d’investir dans le très haut débit et la fibre optique ».

Présence

Maroc Telecom, qui opère à Abidjan sous la marque « Moov », a fait son entrée dans le pays en janvier 2015, suite au rachat par l’opérateur chérifien des filiales de l’émirati Etisalat au Bénin, en Côte d’Ivoire, au Gabon, au Niger, en République centrafricaine et au Togo.

Fin septembre 2015, Moov comptait environ 5 millions d’abonnés en Côte d’Ivoire (20,24 % du marché). C’est le troisième opérateur en Côte d’Ivoire, derrière Orange (41,85 %) et MTN (32,93 %), mais devant Comium (3,06 %) et GreenN (1,92 %).

Présent également en Mauritanie, au Burkina Faso, au Mali, en Côte d’Ivoire, au Bénin, au Togo, au Niger et en Centrafrique, Maroc Telecom comptait 51 millions d’abonnés au 30 septembre 2015 (dont 18,56 millions au Maroc), pour un chiffre d’affaires de 25,5 milliards de dirhams (2,3 milliards d’euros) sur neuf mois et un résultat net part du groupe de 4,75 milliards de dirhams sur la même période.

Jeune Afrique
 
Mardi 26 Janvier 2016
Jeune Afrique




Dans la même rubrique :